From Mageia wiki
Jump to: navigation, search
Drakconf multiflag.png
Autres langues

Deutsch ; English ; Français ;


Mageia propose de nombreux logiciels prêts à l’emploi. Cependant, nous ne pouvons pas tout avoir, et pas toujours les plus récents. Il se peut même que vous souhaitiez installer une ancienne version ou plus d’une version à la fois. Voici quelques méthodes qui peuvent être employées.

Ah bon, ce n’est pas dans Mageia ?

Tout d’abord, vérifiez si ce que vous recherchez n’est pas vraiment empaqueté. Il peut être sous un autre nom que celui que vous sollicitez. N’oubliez pas non plus que le nom des paquets est le plus souvent en minuscules. Ou vous pouvez utiliser un autre programme. Selon l’environnement de bureau que vous adoptez, vous aurez différents logiciels de lecture de PDF installés par défaut, par exemple Okular pour Plasma.

Si vous ne trouvez pas le programme dont vous avez besoin, n’hésitez pas à nous le demander sur notre forum.

Les pilotes propriétaires

Les pilotes propriétaires, pour les graphiques et le wifi, sont livrés sur des supports non libres. C’est-à-dire pour Nvidia, activez le dépôt nonfree et nonfree_update, et dans MCC lorsque vous configurez votre carte vidéo Nvidia, il vous sera demandé si vous voulez utiliser nouveau ou le pilote Nvidia.

Logiciels protégés par un brevet

Beaucoup de codecs audio et vidéo dont l’utilisation est restreinte dans une partie du monde, plus ou moins importante, et de programmes avec de tels codecs intégrés, se trouvent dans le dépôt tainted.

Dans l’idéal, vous devriez vérifier si vous pouvez légalement utiliser un paquet particulier à partir de là. En fonction de son utilisation et de la partie du monde dans laquelle vous vous trouvez, avant de l’installer.

Si vous voulez actualisez tout ce qui est installé dans les versions à partir des repos tainted : activez les mises à jour tainted et tainted_updates, sur les systèmes 64-bit aussi les versions 32-bit, et en tant que root urpmi --auto-select

Prise en charge standard des paquets dans Mageia

Si vous ne connaissez pas la gestion des paquets par défaut dans Mageia, veuillez d’abord lire :

Install_media_in_Mageia_for_beginners

Installez et supprimez des logiciels pour les profanes

Installation et suppression de logiciels

Gestion des logiciels

Pour l’utilisation de la ligne de commande, voir la section URPMI.

En savoir plus sur la gestion des paquets dans Mageia

Vue d’ensemble des nouveautés : Gestion des paquetages

Vous pouvez utiliser DNF comme gestionnaire de paquets : voir le lien ci-dessus et Utilisation de DNF. Comme urpmi, il utilisera la même base de données en arrière plan, MAIS : ces outils emploient des approches différentes pour suivre les orphelins = Si vous utilisez les deux, vous devez vous abstenir d’utiliser une des deux fonctionnalités pour les supprimer, voir Supprimer des paquets.

Mageia est susceptible de passer à l’utilisation de DNF par défaut à partir de Mageia 7.

Formats de paquet universels

Il existe plusieurs façons d’empaqueter un logiciel pour le rendre facilement installable sur un grand nombre de distributions Linux.

Appimage

https://fr.wikipedia.org/wiki/AppImage, https://appimage.org/ Les logiciels peuvent être trouvés sur les sites des auteurs des logiciels, cette liste, ou chez le concepteur de l’AppImage.

Les appimages sont des types d’archives autonomes qui peuvent être téléchargées et exécutées directement sans installation ni avoir besoin des droits root ; téléchargez simplement le fichier en question, rendez-le exécutable (c.-à-d. chmod a+x FreeCAD*.AppImage, et lancez-le ./FreeCAD* ! (Dans Dolphin, rendez-vous dans le dossier où vous avez téléchargé l’Appimage, appuyer sur F4 pour lancer une Konsole.)

Exemples : Nous avons FreeCAD (une CAO mécanique très performante en développement intensif) et Slic3r (FAO pour imprimante 3D), mais vous pourriez être intéressé à avoir les versions de développement pour obtenir des fonctionnalités supplémentaires. Vous pouvez toujours avoir la version packagée de Mageia installée, ou plusieurs versions au format appimage. https://forums.mageia.org/en/viewtopic.php?f=7&t=12200

Flatpak

https://fr.wikipedia.org/wiki/Flatpak, https://flatpak.org/, https://fedoramagazine.org/getting-started-flatpak/

Les programmes peuvent être trouvés sur https://flathub.org/, liens ci-dessus, ou sur les sites des auteurs respectifs. Flatpack offre un environnement en bac à sable.

Installer flatpak à partir de notre dépôt. Rien de plus simple, consultez https://flatpak.org/setup/Mageia/ Quand vous commencerez à installer des programmes, il téléchargera beaucoup de dépendances et utilisera beaucoup d’espace dans le répertoire /var/lib/flatpak, exemple : après avoir installé seulement KiCAD en flatpak (qui est assez important), le dossier /flatpak était de 4GB.

Exemple d’application : Comment installer Spotify avec flatpak.

Fichier jar de Java

Généralement, le plus polyvalent fonctionne également sur les systèmes Microsoft et Apple. Certains peuvent avoir besoin de nombreuses dépendances, tandis que d’autres ont tout inclus. Exemple : FriBok (la facturation et la comptabilité suédoise)

En général, il suffit de démarrer un programme java avec java -jar LeFichierJar.jar

Bon à savoir : le fichier.jar est une archive qui peut être ouverte dans Ark, donc vous pouvez éditer des fichiers de configuration internes (c’est-à-dire que j’ai personnalisé le formatage de ma facture).

Utiliser directement les rpm externes

Avec la mise en garde normale qu’il peut ne pas trouver ses dépendances, il y a aussi le (petit) risque que le rpm puisse exécuter certains scripts avant et après installation qui ne vous conviennent pas. Parfois, il faut quand même le faire. Voici un exemple installant un pilote d’imprimante Canon en utilisant le rpm du fournisseur mais sans utiliser leur script d’installation.

Ré-empaquetage du rpm

rpm provenant d’autres versions de Mageia

Dans la version de développement de Mageia « Cauldron », il peut exister une variante plus récente d’un programme dont vous avez besoin. Vous pouvez alors souvent télécharger ce rpm et le reconstruire pour l’adapter à la mouture de Mageia que vous utilisez, voir Réaliser votre propre rétro-portage.

Paquetages rpm extérieur

Un rpm d’une autre distribution peut souvent être reconstruit pour Mageia. Veuillez vous référer à Construire des paquetages RPM.Fedora est une bonne source pour les candidats les plus appropriés.

Paquetages deb

Les programmes empaquetés pour Debian/Ubuntu/… au format .deb peuvent souvent être convertis en utilisant le programme alien, que vous pouvez installer à partir d’un dépôt Mageia.

Exemple : How to repackage and install Spotify

Fichiers binaires

Certains ont un script d’installation. Ce peut être une bonne idée de regarder de plus près le contenu du script pour voir ce qu’il fait – vous le voudrez peut-être d’une autre manière, ou vous n’aurez pas besoin de le lancer.

Certains programmes ne sont qu’un fichier binaire sur lequel vous avez défini les droits d’exécution et que vous exécutez. D’autres peuvent se présenter sous la forme d’un script.sh avec binaire intégré/compressé à la fin, qu’il décompresse lorsque vous l’exécutez. D’autres programmes peuvent venir comme une arborescence de dossiers compressés que vous décompressez où vous le voulez, lisez tous les documents comme readme et les fichiers d’aide que vous y trouverez, et exécutez le fichier exécutable.

Comme à l’accoutumé, il est bon de démarrer les programmes empaquetés non-Mageia en ligne de commande dans un terminal pour voir tous les messages, comme les dependencies manquantes.

Dans le home utilisateur

Souvent, les programmes sont installés dans le répertoire des utilisateurs /home. Exemple : Eagle CAD (Circuit imprimé propriétaire CAD)

Pour tous les utilisateurs, soit Acrobat Reader

Ces programmes devraient aboutir dans le répertoire /usr/local/. Ce répertoire est destiné aux paquetages non-officiels.

Compiler le programme vous-même

La trilogie bien connue :

./configure
make
make install

… En option, possibilité de réaliser un rpm

Au lieu de cette trilogie ci-dessus, vous pouvez utiliser checkinstall afin de créer un rpm :

./configure
make
checkinstall

Vous obtiendrez alors un rpm qui peut être installé à l’aide de urpmi, et pourra également être désinstallé quand vous le souhaiterez. Si l’archive contient déjà un fichier de spécifications, c’est encore plus simple :

rpmbuild -tb ballname.tar.gz

Programmes Qt

Mageia dispose de la suite de développement pour que vous puissiez charger les sources dans QtCreator et les compiler et les lancer à partir de là, également pour le débogage, l’édition et le développement.

Ou pour simplement le compiler, vous pouvez utiliser qmake, voir l’exemple du programme schématique QElectroTech.

Exécution de programmes MSWindows

Wine peut être employé pour traduire les appels système entre les programmes MSWindows et le système Linux. Il fonctionne pour un grand nombre de programmes, mais pas tous. Voir https://www.winehq.org/ et https://wiki.winehq.org/Main_Page.

Installer wine depuis nos dépôts (wine64 si vous utilisez une Mageia 64 bits, et puis aussi wine32 (Prise en charge en 32 bits)). Vous voudrez peut-être aussi du wine-mono et wine-gecko. / wine64-gecko.

Configurez wine en démarrant winecfg et lancez les programmes directement en énonçant wine PROGRAM [ARGUMENTS…].

Pour une configuration plus complète et plus automatisée, y compris l’aide au téléchargement de bibliothèques et de programmes : installez à partir de notre dépôt et exécutez q4wine et/ou playonlinux. Voir les pages d’accueil de q4wine et PlayOnLinux.

Exécution de programmes DOS

Dans notre dépôt vous pouvez trouvez dosbox, et dosemu avec l’extension graphique xdosemu. Il y a aussi une image « dosemu-freedos » de FreeDOS, qui est une alternative libre au MS DOS, à utiliser avec (x) dosemu. Ils utilisent certaines fonctions spéciales du noyau Linux et du processeur 80386+. Pour plus d’informations, lisez les descriptions des paquets et faites une recherche sur le web.

Emulateurs

Exécuter « tout ce qui est » pour le PC en utilisant un autre OS

Emuler un ou plusieurs autres PC simultanément et installer les systèmes d’exploitation dont vous avez besoin, et les arrêter, démarrer, cloner, archiver facilement.

Le plus convivial est VirtualBox depuis nos repos. En utilisant ce logiciel, vous pouvez installer presque n’importe quel système d’exploitation PC dans un PC virtuel, vous pouvez donc installer DOS, Windows XP…

Une alternative à VirtualBox est VMware

Émulation d’ordinateurs autres que les ordinateurs personnels

Vous préférez les vieux jeux ? Nous avons quelques émulateurs pour DOS et diverses consoles de jeux et vieux ordinateurs personnels, pour lesquels vous pouvez trouver des jeux et d’autres logiciels sur Internet ou vous les avez peut-être. Rechercher les paquets contenant « emulator » dans les résumés des paquets.

Environnements de jeu (et également quelques applications)

Steam

Vous pouvez installer le logiciel steam depuis notre dépôt, il fournit un environnement qui permet de télécharger et d’exécuter des jeux et autres logiciels. De nombreux logiciels sont disponibles pour plusieurs systèmes d’exploitation. Vous trouverez ici une liste d’applications pour Linux.

Questions fréquentes

Dépendances

Souvent les fichiers.rpm, convertis en .deb, fichiers.jar, binaires, et certains paquets universels dépendent d’une ou plusieurs bibliothèques. D’habitude, Mageia les a tous, mais sous des noms différents.

Essayez de lancer le programme dans un terminal (par exemple avec konsole sous Plasma), et il vous informera souvent du fichier qu’il ne peut trouver. Ensuite, vous pouvez utiliser urpmf ou diskdrake pour le rechercher dans un paquet Mageia et l’installer. Si nous l’avons à un autre endroit ou dans une version légèrement différente, il se peut que vous obteniez de bons résultats en créant des liens symboliques ou en copiant des fichiers.

Une différence fréquente sur Mageia est que les libs 64 bits sont nommées lib64* mais le rpm peut avoir besoin/chercher la lib sans le nom « 64 ».

Sécurité

o Flatpack fournit une sorte de bac à sable en tant que tel.

o Firejail fournit un bac à sable pour de nombreux programmes, et est utile pour les programmes Appimage. Nous sommes maintenant en avril 2018 empaqueter dans Cauldron et si ce n’est pas encore rétroporté pour Mageia 6 voir ci-dessus comment le faire soi-même. Vous avez besoin du paquet firejail et aussi firetools pour la configuration. Simplicité d’utilisation : préfixer votre programme avec "firejail". Avec firetools : lancer firetools et vous verrez un volet avec des liens de démarrage rapide par défaut, et en haut à gauche deux liens de configuration. Voir également ici.

o Les systèmes fonctionnant avec des émulateurs tels que VirtualBox ne partagent que les dossiers que vous configurez pour le partage, et peuvent être en lecture seule.

Toujours plus de possibilités…

Quelques brèves mentions, pour ne pas s’étendre sur ce point:

  • Il existe d’excellents greffons pour les navigateurs Web et autres programmes, des macros pour certains programmes…
  • Vous pouvez exécuter des scripts en ligne de commande et les trier dans différentes langues…
  • Mageia peut gérer des conteneurs/applications virtuelles comme lxc et Docker, et avoir des outils pour cela ainsi que des Virt-Manager pour les machines virtuelles KVM. Nous avons xen, et nous pouvons probablement en citer d’autres…
  • Sur Mageia, vous pouvez installer le serveur Nextcloud qui, à son tour, peut exécuter un grand nombre d’applications web plugin comme un calendrier partagé, etc.
  • Apache peut exécuter d’autres choses aussi, comme Urpmi-proxy