From Mageia wiki
Jump to: navigation, search
Drakconf multiflag.png
Autres langues

Deutsch ; English ; Français


Mageia contient une logithèque importante d’applications GNU/Linux empaquetées de façon à fonctionner ensemble sans heurts. Dans les dépôts officiels de Mageia, vous disposez donc d’un large choix de logiciels que vous pouvez utiliser sur votre Mageia, si le cœur vous en dit.

Plusieurs applications existent dans Mageia pour vous aider à gérer l’installation de vos logiciels. Les plus importants d’entre eux sont le Gestionnaire de logiciels, appelé rpmdrake, et le logiciel de mises à jour, MageiaUpdate.

Installer et désinstaller des logiciels

drakrpm (ou rpmdrake) est l’outil graphique qui permet d’installer et de désinstaller des logiciels, y compris leurs mises à jour, et de gérer des « sources de médias » physiques ou en-ligne. Vous pouvez lancer rpmdrake de différentes façons :

  • Depuis la barre des tâches : cliquez sur l’icône du Centre de Contrôle de Mageia (CCM) : Drakconf icone.png
  • Depuis Démarrer/Outils/Outils systèmes/Centre de contrôle Mageia > Installer et désinstaller des logiciels
  • Depuis un terminal, tapez rpmdrake, rpmdrake-remove, MageiaUpdate ou drakrpm-edit-media pour lancer rpmdrake dans ses différents modes. Vous devez avoir les droits de super-utilisateur. Consultez cette page pour savoir comment exécuter des commandes avec les droits d’administrateur.

Cliquer sur « Installer et désinstaller des logiciels » démarrera rpmdrake avec le filtre Applications graphiques activé par défaut.

rpmdrake-remove (tapé dans une console) démarrera rpmdrake avec le filtre Installé déjà activé, ce qui est très pratique pour désinstaller des logiciels.

Dans la partie Installer et désinstaller des logiciels, vous pouvez modifier l’affichage des logiciels listés en utilisant les menus déroulants en haut à gauche de la fenêtre. Dans le premier menu déroulant, vous pouvez choisir entre Tous, Méta paquetages, Applications graphiques, Toutes les mises à jour, Mises à jour de sécurité, Corrections d’anomalies, Mises à jour générales et Rétroportage.

  • Les méta-paquetages sont des paquets qui ne contiennent aucun fichier : ils ne contiennent que des dépendances vers d’autres paquets. Pour voir comment ils fonctionnent, prenons l’exemple du méta-paquetage task-gnome. Il ne contient aucun fichier, mais il a pour dépendances tous les paquets nécessaires à l’installation du bureau GNOME. Cela vous permet d’installer seulement le paquet task-gnome, qui fournira tous les paquetages nécessaires au fonctionnement de GNOME : c’est bien plus facile que de les installer un par un ! Le filtre Méta paquetages ne vous montre que les paquets de ce type.
  • Le filtre Applications graphiques ne vous montre que les applications qui disposent d’une interface graphique. Ce filtre est utile si vous cherchez un programme et que vous ne souhaitez pas trouver parmi les réponses des logiciels en ligne de commande.
  • Les multiples filtres de mises à jour ne vous montrent que les différents types de paquets officiels mis à jour.
  • Rétroportage ne vous montre que les logiciels issus des dépôts /backports, qui contiennent des paquets (non supportés) de certains logiciels dans une mouture plus récente que celle fournie par une version donnée de Mageia. Pour plus d’informations concernant les dépôts /backports et comment les utiliser, consultez ceci.

Le deuxième menu déroulant vous permet de choisir entre Tous les paquets (installés et pas encore installés), uniquement les paquets installés, ou seulement les paquets non-installés.


Tapez le mot recherché dans la boite de dialogue en haut à droite de l’écran pour identifier le nom de l’application que vous souhaitez installer. Par défaut, la recherche se fera sur les noms des paquets disponibles. Si vous cliquez sur l’icône de la loupe, vous pouvez lancer une recherche sur des mots présents dans les résumés ou dans les descriptions des paquets disponibles, ou dans les listes de fichiers qu’ils contiennent. Les résultats de votre recherche seront affichés dans le cadre en dessous de la barre de recherche. Une fois que vous avez coché tous les logiciels que vous souhaitez installer, cliquez sur le bouton « Appliquer » pour démarrer leur installation. Si d’autres paquets doivent être installés afin de permettre aux logiciels sélectionnés de fonctionner correctement, rpmdrake vous l’indiquera à ce stade, et vous permettra soit de continuer l’installation en ajoutant les paquets nécessaires, soit d’annuler l’installation.

Si vous cherchez une application, et constatez que la case à gauche de cette application est cochée, cela signigie que cette application est déjà installée sur votre système Mageia. Remarquez également le code couleur des icônes dans la colonne la plus à droite, « Statut ». Ces icônes indiquent si un paquet va être installé, s’il est déjà installé, ou s’il doit être désinstallé. Une icône spécifique indique également des paquets que vous ne pouvez pas désinstaller : ces derniers sont indispensables au bon fonctionnement de votre système.

Pour désinstaller un logiciel précédemment installé, décochez la case dans la colonne de gauche dans la fenêtre qui affiche la liste des logiciels. Décocher cette case marquera cette application comme « à désinstaller ». Comme lors de l’installation, si un autre logiciel doit être désinstallé pour répondre à votre demande, le système vous informera des autres paquets à désinstaller. Vous devrez également confirmer la désinstallation de tous ces paquets. Si vous refusez la désinstallation de tous ces paquets, aucun ne sera désinstallé. Lorsque vous aurez décoché toutes les applications que vous voulez désinstaller, cliquez sur « Appliquer » pour les désinstaller.

Installation des mises à jour : MageiaUpdate

Comme tout autre ordinateur, votre système Mageia doit être mis à jour régulièrement. L’outil {{prog|MageiaUpdate} existe dans ce but précis. Comme {{prog|rpmdrake}, MageiaUpdate peut être lancé de différentes manières. Depuis le {{prog|Centre de Contrôle Mageia}, allez dans l’onglet « Gestion de logiciels », et cliquez sur « Mettre à jour votre système », ou alors lancez MageiaUpdate directement avec la commande MageiaUpdate dans un terminal.

Au premier lancement de MageiaUpdate, le programme vous demandera l’autorisation de se connecter aux serveurs de Mageia afin d’y télécharger une liste de sites à partir desquels il pourra récupérer les mises à jour. Si vous acceptez, il vous demandera ensuite de choisir un site miroir. Choisissez-en un proche de votre situation géographique. MageiaUpdate se connectera alors à ce site, téléchargera une liste de mises à jour disponibles, et vous présentera une liste de mises à jour disponibles pour les applications installées sur votre système. Toutes les mises à jour de sécurité et corrections d’anomalies seront préselectionnées.

Remarque sur les mises à jour de noyau

Après une mise à jour du noyau, vous verrez de nouvelles entrées dans le menu de GRUB, le lanceur de démarrage : ce fonctionnement est dû au fait que les noyaux sont installés en parallèle, c’est-à-dire qu’un nouveau noyau ne remplace pas l’ancien.

À l’installation d’un nouveau noyau, les entrées du menu de GRUB sont modifiées ainsi :

  • L’entrée par défaut Démarrer Mageia... dirigera toujours vers le dernier noyau installé ;
  • Une entrée séparée sera créée pour l’ancien noyau ;
  • Une autre entrée séparée sera créée pour le « nouveau » noyau.

Ce fonctionnement permet de parer à toute éventualité, car un nouveau noyau peut parfois ne pas démarrer pour une raison ou une autre ; si cela devait arriver, vous pourrez toujours redémarrer votre système en utilisant l’ancien noyau, et rechercher (ou corriger) la raison pour laquelle le nouveau noyau ne fonctionne pas. Une fois que vous êtes satisfait du bon fonctionnement de ce nouveau noyau, vous pouvez sans crainte désinstaller l’ancien (ou les anciens) : les noyaux sont des paquets RPM, alors vous pouvez les désinstaller depuis l’interface graphique rpmdrake (càd « Installer et désinstaller des logiciels ») ou avec la commande urpme dans un terminal. Désinstaller un noyau retirera automatiquement du menu de GRUB les entrées le concernant.


D’autres logiciels sont disponibles !

Introduction

Si vous avez installé Magéia à partir d’un LiveDVD (ou même du DVD d’installation « classique »), et que vous n’avez pas autorisé les dépôts en ligne de logiciels pendant votre installation, alors vous n’aurez accès qu’aux logiciels inclus sur votre DVD d’installation. Pourtant, il y a tant d’applications disponibles pour Mageia qu’elles ne peuvent pas toutes tenir sur un DVD ! Dès lors, il est possible que certains logiciels que vous voulez installer ne soient pas disponibles quand vous les cherchez dans rpmdrake.

Mais cela ne veut pas dire qu’il vous est impossible d’accéder à ces logiciels facilement ! Avec l’aide d’un autre utilitaire, vous pouvez configurer votre système pour qu’il utilise un site miroir de Mageia en tant que dépôt logiciel, et vous accèderez ainsi à la totalité de la logithèque disponible !

Au premier lancement de rpmdrake (aussi appelé Installer et désinstaller des logiciels), ce dernier vous proposera de configurer ces dépôts. Si vous acceptez, il vous guidera tout au long de la procédure d’ajout des dépôts en ligne. Par ailleurs, si vous installez Mageia à partir d’une édition LiveDVD, ces dépôts seront automatiquement ajoutés lorsque vous redémarrerez votre ordinateur pour la première fois (si vous avez une connexion internet active).

Vous devrez peut-être autoriser les dépôts Non-free depuis le Centre de Contrôle Mageia Drakconf icone.png > Gestion des logiciels > Configurer les sources pour installer et mettre à jour des logiciels. Il faudrait alors activer les dépôts Non-free et Non-free Updates.

Vos dépôts en-ligne sont-ils configurés correctement

Pour savoir si vos dépôts en-ligne sont configurés correctement, allez dans Centre de Contrôle Mageia Drakconf icone.png > Gestion des logiciels > Configurer les sources pour installer et mettre à jour des logiciels, ou bien utilisez cette commande :

urpmq --list-media active

Cette commande renvoie uniquement la liste des dépôts activés, donc vous verrez d’autres dépôts en passant par 'Configurer les sources pour installer et mettre à jour des logiciels' mais ces autres dépôts ne sont pas actifs par défaut. Ce fonctionnement est normal.

Voici les dépôts qui devraient être actifs :

Core Release

Core Updates

Non-free Release

Non-free Updates

sur un système 64-bits, vous devriez également voir activés :

Core 32bit Release

Core 32bit Updates

Non-free 32bit Release

Non-free 32bit Updates

Si vous souhaitez utiliser des logiciels (tels que des codecs audio ou vidéo) potentiellement concernés par des brevets logiciels, alors activez également :

Tainted Release

Tainted Updates

sur un système 64-bits, activez également :

Tainted 32bit Release

Tainted 32bit Updates

Configurer les dépôts en-ligne

Si vous ne disposez pas des dépôts mentionnés ci-dessus, vous pouvez les ajouter manuellement en suivant ces étapes :

  1. Ouvrez-le Centre de Contrôle Mageia Drakconf icone.png -> Gestion des logiciels -> Configurer les sources pour installer et mettre à jour des logiciels'.
  2. Puis, cliquez sur le bouton Ajouter à droite.
  3. À la prochaine boîte de dialogue, choisissez Ensemble des sources.
  4. Cliquez « Oui » lorsqu’on vous demande si vous acceptez de contacter le site web de Mageia afin d’obtenir la liste des miroirs.

Une fois ce processus terminé, vous pourrez lancer rpmdrake comme décrit ci-dessus, et accéder à une logithèque bien plus importante.

Ajouter un miroir de média spécifique

Suivre la méthode ci-dessus ajoutera les dépôts en-ligne en utilisant la fonctionnalité MIRRORLIST : elle n’ajoute pas un unique miroir, mais utilise un mécanisme de basculement dynamique d’un miroir à l’autre en fonction de :

  • quels miroirs sont les plus proches de vous géographiquement ;
  • quels miroirs sont les plus rapides, étant donné que aria2, l’outil de téléchargement par défaut, est configuré pour vérifier le débit des miroirs.

La fonctionnalité MIRRORLIST permet également, lorsque c’est possible, de télécharger le même fichier à partir de plusieurs serveurs simultanément.

Si l’utilisation de MIRRORLIST pose problème (c’est-à-dire si un miroir trop lent ou invalide est sélectionné par défault) vous pouvez toujours ajouter un miroir spécifique : indiquez tout simplement l’adresse d’un miroir dont vous savez, d’expérience, qu’il est fiable et à jour.

Pour ce faire, suivez les étapes suivantes :

  1. Ouvrez-le Centre de Contrôle Mageia Drakconf icone.png -> Gestion des logiciels -> Configurer les sources pour installer et mettre à jour des logiciels
  2. Puis, ouvrez Fichier -> Ajouter un miroir de média spécifique
  3. À la prochaine boîte de dialogue, choisissez Ensemble des sources.
  4. Cliquez « Oui » lorsqu’on vous demande si vous acceptez de contacter le site web de Mageia afin d’obtenir la liste des miroirs.
  5. Lorsque la liste des miroirs apparaît, choisissez un miroir proche de vous (ou celui que vous savez fiable).

Voilà ! Vous venez d’ajouter un miroir de média spécifique !

Avant d’arrêter votre choix, il est conseillé de vérifier que le miroir que vous avez l’intention d’utiliser est à jour, en utilisant la page : http://mirrors.mageia.org/status

Utilisation avancée : applications de gestion des logiciels en ligne de commande

Pour compléter les outils graphiques de gestion des logiciels mentionnés ci-dessus, il existe des applications en ligne de commande qui partagent les mêmes dépôts logiciels (vous pouvez donc utiliser soit les applications graphiques, soit les applications en ligne de commande, soit passer des uns aux autres). Donner une explication exhaustive de ces applications dépasse le cadre de cette page ; vous trouverez des informations supplémentaires sur ici.

En bref, ces applications sont les suivantes :

urpmi

urpmi est l’outil d’installation des logiciels. Il doit être utilisé avec les droits super-utilisateur (root). Tapez simplement urpmi nom-du-paquet pour installer un paquet et toutes ses dépendances. Si le nom que vous indiquez est incomplet, urpmi fera une recherche et des suggestions. Une autre commande utile est urpmi --auto-update, qui mettra à jour la liste des paquets disponibles sur tous les dépôts, et installera les mises à jour disponibles s’il y en a.

urpme

urpme est l’outil de désinstallation des logiciels. Il doit être utilisé avec les droits super-utilisateurs. Tapez simplement urpme nom-du-paquet pour désinstaller un paquet. Désinstaller les dépendances de ce paquet est documenté sur cette page. Si le nom que vous indiquez est incomplet, urpme fera une recherche et des suggestions.

Vous trouverez sur la page Supprimer des paquets des informations plus détaillées sur la désinstallation de logiciels et de leurs dépendances désormais inutiles, ainsi qu’un avertissement concernant la façon dont urpme --auto-orphans peut casser votre installation si vous ne prenez pas les précautions nécessaires.

urpmq et urpmf

urpmq et urpmf sont les outils de recherche. Ils peuvent être utilisés avec les droits de simple utilisateur. D’une manière générale, on utilise urpmf pour savoir quel paquet contient un fichier particulier, alors que urpmq permet d’autres types de recherches. Lorsqu’il est utilisé sans options, urpmq recherchera des noms de paquets. Consultez les pages {{cmd|man} pour des informations supplémentaires.


urpmscan et urpmseek : chercher des paquets façon Debian

urpmscan : Créez un fichier que vous nommerez urpmscan avec le contenu suivant, et placez-le dans /usr/bin

#! /bin/bash
urpmf -i  --uniq --description "$1"    | grep  '^[[:alnum:]].*:$' | sed s/\:// | sort

Puis, faites :

chmod 755 /usr/bin/urpmscan

Par exemple :

urpmscan streaming

urpmseek :

echo alias urpmseek\=\"urpmf -i --uniq --summary\" >> /etc/bashrc


Par exemple :

bash

Puis, faites :

urpmseek streaming

urpmi.addmedia et urpmi.removemedia

Ces outils servent respectivement à ajouter et à supprimer des dépôts logiciels. Consultez les pages man pour connaître les options de ces commandes. Ce site vous aidera à fabriquer les commandes urpmi.addmedia pour l’ajout des dépôts couramment utilisés : liste des miroirs

Utilisation avancée : rétroportages et candidats à la mise à jour

Il existe plusieurs dépôts logiciels officiels pour Mageia. Pour une liste exhaustive et une description des dépôts disponibles, consultez la page Gestion des logiciels.

Les médias Rétroportage (backports) contiennent les versions récentes des paquets : ce sont des mises à jours fournies pour ajouter de nouvelles fonctionnalités, plutôt que pour corriger des bogues ou des failles de sécurité.

Les médias de test (testing) contiennent des paquets candidats à la mise à jour. Lorsqu’un bogue est identifié dans un paquet de Mageia, le mainteneur dudit paquet construit un nouveau paquet censé corrigé le problème, et l’envoie dans le dossier /testing approprié (cela dépend de la catégorie à laquelle appartient le paquet). À ce stade, les utilisateurs qui ont rencontré le problème peuvent installer cette mise à jour afin de tester la résolution du dysfonctionnement et de s’assurer qu’elle ne cause pas d’autres défaillances. Ils peuvent faire état de leurs constats concernant le bogue sur Bugzilla.

Si vous avez suivi les étapes de D’autres logiciels sont disponibles ci-dessus, ou que vous avez ajouté les dépôts pendant l’installation, les dépôts release et updates pour chaque catégorie seront configurés et activés.

Les dépôts testing et backports de chaque catégorie seront configurés sur votre système mais inactifs (ils sont désactivés par défaut pour s’assurer que vous n’installez pas des paquets issus de ces dépôts de façon accidentelle, puisqu’ils sont susceptibles de ne pas fonctionner aussi bien que ceux des dépôts release et updates. Pour utiliser ces dépôts, lancez le Gestinnaire de dépôts logiciels décrit dans D’autres logiciels sont disponibles et cochez les cases pour les activer. Nous vous conseillons de ne pas laisser ces dépôts contamment activés, mais plutôt de les activer ponctuellement lorsque vous souhaitez installer un logiciel qui s’y trouve… puis de les désactiver !


Si vous décidez d’activer les dépôts backports ou testing, vous devriez également mettre à jour régulièrement la liste des logiciels disponibles, car les paquets qui s’y trouvent sont mis à jour plus souvent. Vous pouvez faire ceci dans Fichier -> Mettre à jour.

Utilisation avancée : autres façons d’installer des logiciels

Parfois, vous pouvez tomber sur un logiciels que vous souhaitez utiliser, mais qui ne sont disponibles sur aucun des dépôts officiels de Mageia, ou bien il arrive que vous ayez vivement besoin d’une version plus récente que celle disponible dans les dépôts officiels. Dans ces cas-là, vous souhaiterez peut-être utiliser une autre méthode d’installation de logiciels.

Consultez la page wiki Les méthodes pour installer des programmes sur laquelle vous trouverez des façons alternatives d’obtenir des programmes pour votre Mageia, comme par exemple les AppImage, Flatpak et autres.

Warning.png
Attention !
Il est fortement déconseillé aux utilisateurs qui se retrouveraient dans cette situation de tenter d’installer des paquets préparés pour d’autres distributions (telles que Fedora ou OpenSUSE), ou d’installer des paquets prévus pour une autre version de Mageia (y compris Cauldron). Installer ce type de paquets comporte un risque important de rendre votre système instable, voire inutilisable.

Les dépôts tiers

Vous tomberez peut-être un jour sur des dépôts tiers, car il en existe plusieurs. Ces derniers peuvent proposer des logiciels dans des versions plus récentes que celles disponibles dans les dépôts officiels, ou même des applications qui n’y sont pas du tout !

En règle générale, nous vous conseillons d’utiliser les dépôts officiels à chaque fois que c’est possible, mais si vous avez vraiment besoin d’un logiciel ou d’une version qui n’est pas disponible dans ces dépôts, utiliser un dépôt tiers est une alternative plus sûre que d’utiliser un paquet prévu pour une autre distribution, ou d’installer à partir du code source.

Mageia ne peut fournir de support pour des paquets proposés par des dépôts tiers : si vous rencontrez des problèmes avec de tels paquets, merci de demander de l’aide au propriétaire du dépôt tiers concerné. Nous vous conseillons vivement de vérifier d’abord si un logiciel est disponible dans les dépôts officiels, et si c’est le cas, utilisez ce paquet, même si ce n’est pas la toute dernière version du logiciel. Avoir la version la plus récente (et parfois boguée) n’est pas plus important que d’avoir un paquet qui fonctionne. De nombreuses personnes prennent le temps de vérifier que les logiciels disponibles dans les dépôts officiels fonctionnent, et si vous rencontrez des problèmes, ces derniers peuvent être rapportés sur Bugzilla et corrigés au bénéfice de tous. Si vous avez besoin de la version la plus récente, elle est peut-être (ou alors, pour de bonnes raisons, ne pas être) disponible dans les backports (rétroportages). Mais ne comptez pas trop sur cette dernière possibilité : commencez avec ce qui est disponible, et amusez-vous bien !

Reconstruire un paquet à partir d’un RPM source issu d’une Mageia ultérieure

Si le logiciel (ou la version du logiciel) dont vous avez besoin n’est disponible dans aucun dépôt officiel (ni aucun dépôt tiers) pour votre distribution Mageia, mais qu’il est disponible pour une version ultérieure (y compris Cauldron), vous pouvez essayer de recompiler sur votre système le RPM source fourni pour cette versionplus récente. Vous trouverez le RPM source (SRPM) sur n’importe quel miroir officiel de Mageia, dans le sous-dossier /SRPMS de la version de Mageia pour laquelle le paquet est disponible. Lisez les instructions dans l’Empaquetage pour débutant.

Installation à partir du code source

Si le logiciel (ou la version d’un logiciel) dont vous avez besoin n’est disponible dans aucun dépôt officiel (ou dépôt tiers), vous serez peut-être obligé de l’installer en téléchargeant le code source, en le compilant, et en l’installant manuellement sur votre système. C’est la méthode d’installation « la moins recommandée », et elle ne devrait être utilisée qu’en dernier recours.