From Mageia wiki
Jump to: navigation, search
Drakconf multiflag.png
Autres langues

Deutsch ; English ; Español ; Français ; Polski ; Türkçe

Cette page est une traduction des Notes de Version de Mageia 5 en anglais.


Contents

Introduction

Médias d'installation disponibles

Mageia fournit deux médias d'installation distincts :

  • Les ISOs Classiques (DVD 32bit, DVD 64bit; DVD double architecture (Dual-Arch)), qui utilisent l'interface classique de DrakX. Vous trouverez tous les pilotes non-libres uniquement sur DVD 32 et DVD 64. L'ISO DVD double architecture est destinée à être de petite taille pour les utilisateurs avancés, seuls les pilotes propriétaires réseau sont inclus. Vous devrez ajouter les dépôts non-libres si vous avez besoin de plus de pilotes.
  • Les ISOs Live, qui peuvent être utilisées pour avoir un aperçu de la distribution sans l'installer sur votre disque dur. Ces supports Live sont fournis avec les environnements de bureau KDE ou Gnome. Le DVD Live contient toutes les locales (langues) prises en charge et beaucoup de paquetages, alors que le CD Live est seulement en anglais et en 32bit.


Toutes les images ISO peuvent être gravées sur un CD/DVD ou écrites sur un périphérique USB.


Pour plus d'informations, veuillez consulter notre page wiki Supports d'installation-fr.

Vous trouverez les différentes options de téléchargement sur la page de téléchargement Mageia 5 : les téléchargements directs (FTP et HTTP) et BitTorrent sont disponibles.

Les dépôts en ligne de Mageia

Les paquets de Mageia existent dans trois dépôts/médias différents, selon la licence utilisée par chaque paquet. Voici un aperçu de ces dépôts :

  • Core : Le dépôt Core (de base) comprend des paquets avec des logiciels libres et open-source, à savoir les paquets autorisés sous licence libre et open-source, l'ensemble des médias Core est ajouté par défaut et les dépôts "Core Release" et "Core Updates" sont activés par défaut.
  • Nonfree : Le dépôt Nonfree (non-libre) comprend les paquets qui sont gratuits, c'est-à-dire que Mageia peut les redistribuer, mais ils contiennent du logiciel à source fermée (d'où le nom de Nonfree : non-libre); par exemple, ce dépôt comprend les pilotes propriétaires des cartes graphiques NVIDIA et AMD/ATI, des micrologiciels (firmware) pour différentes cartes réseau Wi-Fi, etc. L'ensemble des médias Nonfree (non-libres) "Nonfree Release (non-libres)" et "Nonfree Updates (mises à jour non-libres)" sont configurés mais ne sont pas activés par défaut.
  • Tainted : Le dépôt Tainted (contaminé, entaché) comprend les paquets sous différentes licences, celles qui sont libres et non libres, mais le principal critère pour placer les paquets dans ce dépôt est qu'ils peuvent enfreindre des brevets et des lois sur le droit d'auteur (copyright) dans certains pays (par exemple les codecs multimédia nécessaires pour lire des fichiers audio/vidéo de différents types, les paquets nécessaires pour lire les DVD vidéo du commerce ... etc.); l'ensemble des médias Tainted est configuré, mais NON activé par défaut, c'est-à-dire qu'il est à consentement préalable, donc vérifiez vos lois locales avant d'utiliser les paquets provenant de ce dépôt. Ce dépôt est uniquement ajouté pour raisons de commodité pour les utilisateurs. Ce dépôt est à Mageia, ce que le PLF était pour les utilisateurs de Madriva, ou ce que le dépôt RPM Fusion est à Fedora.
  • Remarquez aussi que sur un système 64bit, le dépôt 32bit est aussi ajouté. Si les dépôts nonfree ou tainted 64bit sont activés, les dépôts 32bit correspondants devraient aussi être activés, car ils peuvent être nécessaires pour d'autres paquetages comme skype.

Nouvelles fonctionnalités majeures

  • L'installation sur des ordinateurs UEFI est maintenant simple.
  • grub2 (optionnel et non par défaut) devrait maintenant fonctionner mieux en configuration "sortie de boite", détecter les autres systèmes d'exploitation et les ajouter au menu d'amorçage grub2.
  • De nombreuses corrections de bogues dans le programme d'installation et dans le centre de contrôle, y compris des bogues datant d'avant l'embranchement (fork) de Mageia, que le travail sur la prise en charge UEFI mettait en évidence.
  • Btrfs est maintenant pris en charge comme système de fichiers primaire (ext4 reste le système par défaut). En le sélectionnant pour /boot ( ou "/" lorsqu'il n'y a pas de partition /boot séparée ) grub2 sera automatiquement sélectionné et configuré.
  • Nous utilisons maintenant le thème standard Adwaita au lieu de Oxygen-gtk car ce dernier n'est pas fonctionnel avec gtk+-3.14.
  • Empaquetage:
    • Nous utilisons maintenant le nouveau standard pour les dépendances faibles.
    • Nos fichiers de spec pour les paquetages utilisent un nouveau standard pour les exclusions de dépendances (plus de similarités avec Fedora/Suse/...)

Installation

La prise en charge pour Alpha/IA64/PPC/SPARC a été abandonnée, mais ce n'est pas visible pour les utilisateurs puisque Mageia n'a jamais offert d'installer ces architectures.

Étape 1

  • Le pilote réseau paravirtuel pour Hyper-V est inclus.
  • Le pilote de plateforme est maintenant chargé automatiquement.

Étape 2

  • Nous utilisons maintenant le thème Adwaita au lieu du thème Oxygen-gtk.
  • L'intégration UEFI fonctionne maintenant simplement (voir ci-dessous).
  • L'installeur ne plante pas en utilisation dans un PC Virtuel (cela a toujours bien fonctionné sous Hyper-V).
  • Périphériques d'entrée:
    • Nous nous appuyons maintenant sur un pilote evdev moderne pour les périphériques d'entrée au lieu des anciens pilotes souris et claviers.
    • Les tablettes Wacom devraient fonctionner mieux (nous utilisons maintenant à nouveau le bon pilote Wacom).
    • Les pavés tactiles Synaptics devraient désormais fonctionner pendant l'installation (mga#11524).
  • Les identifiants d'utilisateurs sont maintenant créés avec un UID démarrant à 1000 au lieu de 500 auparavant.
  • Partitionnement :
    • Nouveau schéma de partitions par défaut simplifié avec plus de place pour la partition racine (voir "Partitionnement automatique" ci-dessous")
    • permettre btrfs pour /, si /boot n'est pas séparé, avec grub2 (mga#15374)
    • Ajouté l'option "#nofail" aux points de montage "foreign" pour éviter un mode de récupération indésirable (mga#10179)
    • Un grand nombre d'améliorations ont été apportées pour le partitionnement GPT (voir ci-dessous)
    • Ne plus deviner une lettre de lecteur pour les partitions ESP et les partitions Recovery (mga#15636)
    • Utiliser la partition Windows avec le plus d'espace disponible sur le disque sélectionné, et non pas la dernière à travers tous les disques (mga#15589)
    • ignorer des partitions spéciales :
      • sur mmc (mga#15759)
      • ESP & Recovery sur GPT
      • détecter Lenovo Recovery & 'SYSTEM_DRV" en tant que tels (mga#1371)
    • Améliorations de l'interface graphique :
    • Préconiser jusqu'à 20 Go/20% de la partition Windows (la valeur la plus élevée de ces 2 valeurs) contre 6Go/10% auparavant (mga#15589)
    • Création des périphériques RAID corrigée (mga#15400)
  • Garantie que les kernel-firmware-nonfree et/ou radeon-firmware sont installés si nécessaire (mga#15203)
  • Correction de la mise à niveau lorsque un paquetage est présent dans plusieurs médias (mga#15350)

UEFI

UEFI est pris en charge pour les installations 64 bits.

Limitations: Notez que si vous souhaitez mettre à niveau une précédente installation de Mageia qui n'est pas en mode d'amorçage UEFI, vous devez faire une installation complète. La mise à niveau directe n'est pas prise en charge. De même, l’exécution combinée de système UEFI et non-UEFI à partir du même chargeur d'amorçage n'est pas pris en charge (mga#16030).

Beaucoup de travail a été accompli afin que Mageia s'installe en douceur en UEFI :

  • Nous réutilisons l'ESP existant ou en créons un si nécessaire
  • Il est maintenant possible de créer un boot.iso personnalisé qui exécute l'installation automatiquement (auparavant c'était uniquement pris en charge en UEFI)
  • Nous ignorons les partitions GPT de récupération spéciales
  • Correction du démarrage de noyau en mode "blind" (mga#15291)
  • Correction de captures d'écran sur UEFI 24bit bpp framebuffer (mga#13684)
  • Il est maintenant possible de récupérer une installation UEFI
  • Correction de l'installation de grub2 sur UEFI
  • Les images ISO peuvent être écrites sur un périphérique flash/USB et amorcé en mode UEFI
  • Il est maintenant possible de créer un boot.iso personnalisé qui réalise une installation automatique (ce n'était pris en charge qu'en non-UEFI)

Pour plus de détails sur l'installation UEFI, veuillez consulter la page Installation sur les systèmes avec firmware UEFI-fr .

Partitionnement GPT

Divers correctifs ont été effectués sur le partitionnement GPT :

  • Par défaut nous utilisons maintenant le partitionnement GPT au lieu de LVM en plein disque sur des disques plus gros que 4To.
  • Définir le bon GUID pour l'ESP, swap, ntfs, LVM, RAID
  • Nous détectons correctement les partitions spéciales

Prise en charge matérielle

  • Le programme d'installation configure maintenant l’amorçage avec "noiswmd " de sorte que les logiciels d'Intel RAID fonctionnent (mga#11105).
  • Nous gérons pour l'instant les pseudo RAID isw_ bios avec dmraid (au lieu de mdadm) (mga#11289, mga#14330)

Partitionnement automatique

Le partitionnement automatique de l'espace libre disponible affecte maintenant beaucoup plus d'espace pour la partition racine. Mageia 4 et versions antérieures allouaient jusqu'à 12 Go pour la partition racine, ce qui pouvait être limitant pour des utilisateurs qui utilisent rapidement l'espace après avoir installé quelques jeux ou plusieurs environnements de bureau.

Mageia 5 alloue maintenant jusqu'à 50Go pour la partition racine lors de l'utilisation du partitionnement automatique (la valeur exacte est proportionnelle à la taille de disque, 50Go étant un maximum).

Si vous réalisez une installation sur un petit disque dur (<200Mo) vous pouvez préférer le partitionnement manuel pour réserver plus d'espace pour vos données utilisateur (la partition /home).

Intégration Grub2

L'intégration Grub2 a été terminée :

  • Nous générons maintenant un fichier script /boot/grub2/install.sh comme nous le faisons pour grub-legacy (/boot/grub/install.sh).
  • Il est maintenant possible de récupérer une installation grub2 défectueuse avec le mode de récupération.
  • Une entrée "failsafe" (mode sans échec) est ajoutée comme pour d'autres chargeurs d'amorçage (mga#15675)
  • Enregistrement de la configuration grub2 dans report.bug comme pour GRUB/LILO
  • Garder vga= paramètre lors du changement à grub2 (mga#9888)
  • Vérifier qu'il reste une certaine place sur /boot avec grub2
  • UEFI :
    • Correction de détection de grub2 sur UEFI
    • Générer core.efi pour UEFI

Le débogage

Le programme d'installation a été amélioré :

  • Davantage de journaux au sujet de GPT/Grub2, par exemple le schéma de partition avant/après partitionnement, échecs mkinitrd & grub2-install (mga#9201, mga#15439)
  • Prise en charge du chargement de correctifs (patches) à partir de disques USB NTFS

Localisation (l10n) / Internationalisation (i18n)

  • Mageia utilise maintenant /etc/locale.conf pour la référence aux variables locales (les versions précédentes utilisaient /etc/sysconfig/i18n).
  • Installer Mageia à partir d'un DVD live avec un paramètre de langue qui ne correspond pas au fuseau horaire est mieux pris en charge, les 2 langues seront installées (mga#3723)
  • Le chinois, le japonais et le coréen utilisent maintenant comme police par défaut Source Han.
  • Firefox et Thunderbird installent automatiquement les bons paquetages de langue -l10n-xx selon le paquetage de langue locales-xx installé. Si plusieurs paquetages de langues locales-xx sont installés, le bon paquetage devrait être sélectionné pour correspondre au langage principal configuré pour le système.
  • Le paquetage man-pages-de a été corrigé : il contient maintenant plus de 530 pages de man au lieu de 0 comme précédemment.


Manuels

  • Les manuels pour l'installateur traditionnel et pour le Centre de Contrôle Mageia ont été (partiellement) traduit dans beaucoup plus de langues, voir notre documentation officielle.
  • Pour chaque capture d'écran localisée manquante dans un manuel HTML, la capture d'écran en anglais est désormais utilisée au lieu de n'avoir aucune capture d'écran.
  • les manuels PDF et EPUB ne seront créés que lorsque plus de la moitié des captures d'écran localisées nécessaires pour ce manuel seront disponibles.


Traductions des logiciels

Comme pour les versions précédentes, un travail important a été fait pour garder nos traductions de logiciels à jour.

Des nouvelles traductions ont été ajoutées, tandis que d'autres ont été améliorées.

Merci à notre communauté de traducteurs dévoués pour leur travail fiable.

Gestion de Paquetage

Nouveau RPM

RPM a été mis à niveau en 4.12.0.1 . Voir http://rpm.org/wiki/Releases/4.12.0 pour plus de détails.

Nouvelle gestion des dépendances faibles

rpm-4.12 apporte une prise en charge officielle pour les balises Suggests/Recommends/Enhances/... et qui diffère de la mise en œuvre précédente. Comme il s'agit d'une nouvelle méthode, les anciennes balises ont été renommées (ex : "RPMTAG_SUGGESTS" => "RPMTAG_OLDSUGGESTS") et de nouvelles ont été introduites (par ex. : "RPMTAG_SUGGEST") Nos paquetages utilisent maintenant la (nouvelle) balise Recommands au lieu de l'ancienne balise Suggests. En conséquence, les options urpmi ont été renommées (ex: --no-suggests -> --no-recommends. urpmi va gérer les deux anciens Suggests (comme introduit dans rpm < 4.12 ) & les nouvelles balises Recommends (comme introduit par rpm-4.12 ). En revanche, la construction (build) de paquetages avec "Suggests:" avec rpm-4.12 pourrait utiliser la nouvelle balise Suggests qui sera ignorée par urpmi.

Tableau de mappage:
rpm < 4.12.0 (anciens noms) rpm >= 4.12.0 (nouveaux noms)
RPMTAG_RECOMMENDSNAME RPMTAG_OLDRECOMMENDS​NAME
RPMTAG_SUGGESTSNAME RPMTAG_OLDSUGGESTSNAME
n/a RPMTAG_RECOMMENDNAME
n/a RPMTAG_SUGGESTNAME


  • La première colonne indique les balises insérées par les anciennes versions de RPM lorsque les fichiers de spec contiennent une ligne "Suggests:".
  • La deuxième colonne indique les balises insérées par le nouveau rpm-4.12 lorsque les fichiers de spec contiennent une ligne "Suggests:".
  • Les étiquettes en italique ne sont pas prises en charge par urpmi. Il prend uniquement en charge les anciennes balises Suggests (deuxième ligne) & les nouvelles balises Recommends (troisième ligne).


En tant que tel, le format des fichiers de synthèse dans les médias a été légèrement modifié. A partir de Mageia 5, il y a maintenant des lignes "@recommends@" au lieu des lignes " @suggests@".

Nouveau générateur de dépendances

Pendant quelques années, RPM a pris en charge 2 façons de générer les dépendances lors de la construction de paquetages:

  • L'ancienne dite générateurs "externes",
  • La nouvelle dite générateurs "internes".

La plupart des distributions ont basculé sur les nouveaux générateurs "internes", mais nous utilisions toujours les anciens générateurs "externes".

Mageia 5 a changé vers l'utilisation des nouveaux générateurs "internes". Cela apporte de nombreux avantages, par exemple :

  • Il est beaucoup plus rapide pour construire des paquetages.
  • Nous ne comptons plus sur une technologie que nous sommes parmi les derniers à utiliser.
  • Nous ne comptons plus sur de vieux scripts.
  • Nos fichiers specs sont davantages compatibles avec les technologies Fedora/Suse.
  • Nous avons des dépendances automatiques pour OCaml et pour d'autres technologies.

Pour de plus amples explications, lire :

Comme effet secondaire, le mécanisme d'exclusion de dépendances a été modifié.

Il est très documenté ici.

Perl-système & urpmi

Une limite codée en dur a été corrigée qui empêchait la mise à jour de mga4 vers mga5 en raison de certains paquetages ayant une liste longue de plus de 64k caractères.

Gurpmi va maintenant exécuter drakbug lorsqu'il se bloque ou a des erreurs de segmentation, afin que nous puissions obtenir des rapports de bogue plus explicites.

Outils

Authentification

Aperçu de ManaTools

ManaTools est un lanceur générique d'application pouvant exécuter les modules internes ou externes, tels que des outils de configuration du système.

ManaTools est aussi une collection d'outils de configuration qui permet aux utilisateurs de configurer la plupart de leurs composants système dans une interface très simple, intuitive et attrayante. Il se compose de quelques modules qui peuvent également être exécutés en tant qu'applications autonomes.

ManaTools a commencé comme un portage du CCM (Centre de Contrôle Mandriva/Mageia) vers libYui (bibliothèque d'abstraction widget Suse), mais son objectif est de donner un accès facile et une interface commune afin d'élaborer et d'ajouter de nouveaux modules basée sur libYui.

Tous les modules ainsi que ManaTools lui-même peut être exécuté à l'aide des interfaces qt, gtk ou ncurses'.


Les outils disponibles sont :

  • manaclock - gestionnaire date/heure
  • manadm - gestionnaire de connexion
  • manahost -gestionnaire d’hôtes
  • manalog - lecteur des enregistrements de journalct
  • manaproxy - gestionnaire de proxy
  • rpmdragora - gestionnaire d'installation rpm
  • dragoraUpdate - gestionnaire de mise à jour de rpm
  • manauser - gestionnaire d'utilisateurs
  • manaservice - gestionnaire de services
  • manawall - gestionnaire de pare-feu

Autres

389-DS, serveur de répertoire LDAP

389 Directory Server est un serveur LDAP haut de gamme

  • Installer le méta-paquet 389-DS. Il va inclure les sous paquetages :
 389-ds-base 389-ds-console 389-admin 389-admin-console-doc 389-dsgw 389-admin-console 389-ds-console-doc 389-console 389-adminutil

Logiciel/serveur de travail collaboratif Kolab

Kolab est un serveur sécurisé, évolutif et fiable pour le travail collaboratif. Il est formé par un certain nombre de composants bien connus et éprouvés et ajoute une interaction intelligente entre eux. Il y a une interface d'administration web, de la gestion de listes des "libres-occupés" et des ressources, la synchronisation de plusieurs appareils et plus. Plusieurs clients peuvent accéder à Kolab, parmi eux "Kontact" (KDE), Outlook (Windows) et Roundcube (webmail). Encore mieux, Kolab est un logiciel libre, donc vous êtes libre d'utiliser, étudier, partager et améliorer.

  • La version fournie correspond à kolab-3.3 sauf pour cyrus-imapd (version nécessaire 2.5)
  • Installer le méta-paquet kolab, il répondra à toutes les dépendances, y compris 389-DS.

Système de base

Noyau et prise en charge matérielle

  • Mageia 5 embarque le noyau 3.19, incluant le tant attendu DMA-BUF et support "fences" (nécessaire pour la base d'un bon support upstream optimus & powerplay).

Tout le matériel géré par le noyau-3.19 est activé.


Les tablettes Wacom doivent mieux fonctionner au cours de l'installation. De même, les pavés tactiles Synaptics devraient maintenant fonctionner pendant l'installation (mga#11524).

Pilotes NVIDIA

Récemment, NVIDIA a abandonné la prise en charge de leur pilote le plus récent pour la gamme suivante de puces: GeForce 8xxx, 9xxx et 100 à 415.

En conséquence, un nouveau paquet nvidia a du être créé pour ces cartes, il est maintenant appelé nvidia340. L'intégration pour ces cartes a été ajoutée à drakx11/XFdrake de sorte que l'auto-détection habituelle pour le bon pilote fonctionne à nouveau.

Il y a donc maintenant nvidia340 pour GeForce 6xxx et GeForce 7xxx, et ce nvidia340 et nvidia-current pour les GeForce 420 et ultérieures.

Si vous réalisez une mise à niveau, la configuration X.Org sera automatiquement ajustée par le service harddrake au premier démarrage.

Système d'initialisation (init system)

  • Les derniers outils historiques sysvinit ont été abandonnés.

Environnements graphiques

MageiaWelcome

X Window System (X11)

Mageia 5 embarque X.Org 1.16.4

KDE

KDE 4.14.3 est fourni. Cet environnement a un Live-DVD spécifique, ou il peut être installé à partir du DVD (installateur classique).

Plasma 5.1.2 peut par la suite être installé en lieu et place de KDE 4.

GNOME

Gnome 3.14 est fourni.

Cet environnement a un Live-DVD spécifique, ou il peut être installé à partir du DVD (installateur classique).

Pour ceux qui préfèrent GNOME2, GNOME3 fournit aussi une session "Gnome Classic".

LXDE

Cet environnement peut être installé à partir du DVD (installateur classique).

XFCE

Cet environnement peut être installé à partir du DVD (installateur classique) ou du DVD double architecture.

LXQT (replaçant RazorQt)

LXQt est le successeur de RazorQt et le remplace pendant la mise à niveau depuis Mageia 4. Pour plus d'information, vérifiez également l'Errata.

Il ne peut pas être installé à partir de l'ISO installateur Classique DVD car il n'y a simplement pas assez de place pour inclure tous les Environnements Bureau et les paquetages desquels ils dépendent.

Le media en ligne doit être ajouté pendant l'installation initiale - ceci est expliqué dans la documentation d'installation.

Mate

Cet environnement peut être installé à partir du DVD (installateur classique).

Cinnamon

Cet environnement peut être installé à partir du DVD (installateur classique).


Enlightenment

Cet environnement est livré dans sa dernière version E18 basée sur les librairies Enlightenment Foundation.

Gestionnaires de fenêtres légers

Mageia 5 fournit aussi une multitude de gestionnaires de fenêtres petits et efficaces comme afterstep, awesome, dwm, fluxbox, fvwm2, fvwm-crystal, i3, icewm, jwm, lightdm, matchbox, openbox, pekwm, sugar, swm, ou windowmaker.

Applications bureautiques

LibreOffice a été mis à jour en version 4.4. Voir les notes de version officielles pour les détails.

Jeux

Dans la communauté Mageia, notre amour pour le logiciel libre s'étend aux jeux open source. Un effort important a été fait au cours du cycle de version de Mageia 5 pour empaqueter de nombreux nouveaux jeux, transformant Mageia 5 en une très bonne plate-forme pour les joueurs intensifs et occasionnels. Vous pouvez consulter Mageia App DB pour voir une liste de tous les nouveaux jeux et ceux mis à jour en Mageia 5. La section suivante donnera seulement certains des meilleurs exemples pour chaque catégorie de jeu.

nouveau dans Mageia 5

La liste suivante n'est pas exhaustive.

  • Aventure/jeu de rôle : Arx Libertatis, Freedink, HyperRogue, Summoning Wars Bitfighter
  • Arcade : Bitfighter, C-Dogs SDL, Duck Marines, Knights, OpenClonk, Plee the Bear
  • Cartes/plateau : Auale, DreamChess, OpenYahtzee
  • Puzzles : Beret, Chroma, Hex a Hop, KrossWordPuzzle, Simon Tatham's Puzzles (sgt-puzzles)
  • Jeu de tir : Astro Menace, Lierolibre, Red Eclipse
  • Simulation : Freeminer, MicropolisJ, The Powder Toy, Voxelands
  • Sports : Dust Racing, Stunt Rally, Ultimate Stunts
  • Stratégie : Seven Kingdoms, Colobot, OpenDungeons, OpenXcom, Pioneer

Les mises à jour notables

La liste suivante n'est pas exhaustive. +

  • Aventure/jeu de rôle : Crawl, Tales of Maj'Eyal, Valyria Tear
  • Arcade : Neverball, StepMania, SuperTuxKart
  • Cartes/plateau : Pioneers, TuxMathScrabble, TuxWordSmith
  • Puzzles : Berusky 1 & 2, Connectagram, Cuyo
  • Jeu de tir : Urban Terror, Warsow, Xonotic
  • Simulation: FlightGear, Minetest
  • Stratégie : 0 A.D., Battle for Wesnoth, Freeciv, MegaGlest, OpenTTD

Les plates-formes de jeux et outils

Mageia est livrée avec un ensemble de plates-formes de jeux et des outils parmi lesquels :

  • Lutris, un logiciel gratuit et open source plateforme de jeux pour Linux. Il vous permet d'installer et de gérer vos jeux dans une interface unifiée, p. ex. des jeux Linux à partir de Desura ou de Steam, jeux Windows dans Wine, des jeux open source compilés statiquement, etc.
  • Vapor, un logiciel gratuit et open source pour la plate-forme de distribution de jeux développés avec la moteur de jeu 2D libre LÖVE
  • Steam, la plate-forme (non-libre) bien-connue de distribution pour les jeux commerciaux
  • Nouveaux émulateurs : DeSmuME, FCEUX, PCSX-Reloaded, PPSSPP, Zsnes (il avait été abandonné dans Mageia 3)

Éducation

Mageia 5 est toujours livré avec gcompris basé sur GTK Toolkit. Nous faisions partie des donateurs en février 2015 afin d'améliorer l'interface graphique. Alors restez à l'écoute, nous aurons peut-être quelque chose de vraiment sympa avec une version basée sur Qt.

Développement Logiciel

GCC a été mis à jour en version 4.9.2, GDB en 7.8.1, et Valgrind en 3.10.1.

La plupart des bibliothèques ont été mises à jour avec les versions stables récentes, tels que Qt 5.4.0 et gtk 3.14.8. Un travail important a été fait pour simplifier la pile Java qui était difficile à maintenir dans Mageia 4.

Python3 a été mis à jour en 3.4.3, et lorsque c'est possible, tous les modules Python sont fournis pour Python 2 et Python 3.


KDE Frameworks 5

Mageia 5 apporte KDE Frameworks 5(en) en version 5.5.

Divers

  • Handbrake, un convertisseur vidéo libre, a finalement été ajouté à nouveau dans Mageia. C'est maintenant possible car il n'inclut plus les encodeurs faac et fdk-aac. Il prend en charge maintenant l'encodage x265.
  • Le convertisseur vidéo Transmageddon supporte maintenant l'accélération matérielle VAAPI.
  • Phototonic a été ajouté. C'est un lecteur organiseur rapide, léger, et à l'aspect Qt/C++ épuré.
  • freshplayerplugin a été ajouté - c'est un paquetage qui permet à Firefox d'utiliser la dernière extension du lecteur flash pepperflash qui vient avec Google Chrome. La dernière extension pepperflash doit toujours être téléchargée manuellement, car elle vient seulement avec Google Chrome, et Mageia ne peut pas l'embarquer par défaut. Pour plus de détails voir ce sujet de forum (en anglais), qui offre un script qui télécharge automatiquement la dernière version de l'extension pepperflash (C'est nécessaire seulement si vous ne voulez pas installer la dernière version de Google Chrome et que vous voulez seulement l'utiliser dans Firefox).
  • Le paquetage mailcap a été complétement mis à jour et synchronisé avec Fedora.
  • Radio amateur - Les ajouts à la sélection de logiciels radio dans cette version sont : : xdx, freedv, chirp et splat.
  • SDR - gqrx a été ajouté pour compléter gnuradio et offre un accès facile au monde des logiciels Radio. Prise en charge incluse d'une vaste gamme de matériels SDR.
  • Grâce à Juan Luis Baptiste, les images de docker officielles pour Mageia 3 et 4 sont maintenant disponibles sur le site officiel du docker. Pour plus de détails voir ce poste sur la liste de diffusion des développeurs Mageia. Docker et Docker Registry sont maintenant aussi empaquetés pour Mageia 5, ce qui vous permet d'utiliser et de gérer vos conteneurs.

Mise à niveau depuis Mageia 4

Avant de mettre à niveau, veuillez prendre connaissance de la page des [problèmes connus].

La possibilité de mettre à niveau Mageia 4 est supportée et a été mise au point finement pendant ces derniers mois. Mais comme toujours, il est très conseillé de sauvegarder les données importantes avant la mise à niveau et de vous être assuré d'avoir fait toutes les mises à jour de Mageia 4 (en particulier rpm et urpmi). La mise à niveau depuis Mageia 3 ou une autre distribution n'est pas supportée.

Si des dépôts de tiers, tels que Google, ont été ajoutés lors de l'utilisation de Mageia 4, inclure /etc/urpmi/urpmi.cfg dans les "données importantes". Le contenu de ce fichier peut ensuite être utilisé pour ajouter à nouveau les dépôts tiers, après la mise à niveau.

Il existe plusieurs façons de mettre à niveau une version de Mageia précédente.

Attention : La mise à niveau par un support Live (CD ou DVD) n'est pas possible, puisque l'image disque Live est copiée directement vers le système cible.

Si vous voulez mettre à jour une précédente installation de Mageia qui n'est PAS en UEFI, vers une Mageia 5 en mode UEFI, vous devez faire une installation complète. La mise à niveau directe n'est pas prise en charge.

Mise à niveau par internet

L'applet de notification des mises à jour vous notifiera qu'une nouvelle version de Mageia est disponible et vous demandera si vous souhaitez faire la mise à niveau. Si vous acceptez, la mise à niveau se déroulera sans autre intervention. Si vous avez désactivé l'applet, ou si elle ne tourne plus de manière automatique pour une raison quelconque, vous pouvez lancer la mise à niveau soit en utilisant l'interface graphique (mgaonline) ou la ligne de commande (urpmi). Les deux méthodes sont détaillées ci-après.


Installez d'abord toutes les mises à jour avant de faire la mise à niveau et vérifiez qu'il vous reste assez d'espace disponible (au moins 2Gio, selon votre configuration).

Mise à niveau en ligne, en utilisant mgaonline (interface graphique/GUI)

Si vous ne voyez pas mgaonline qui vous informe qu'il y a une nouvelle version de Mageia, vérifiez vos options avec mgaapplet-config

Si Mageia Online n'affiche pas une icône bleue dans la barre d'état vous offrant l'option de mise à niveau vers la nouvelle version de Mageia :


1. Assurez-vous que votre système est complètement à jour en appliquant toutes les mises à jour disponibles.

http://doc.mageia.org/mcc/5/fr/content/MageiaUpdate.html


2. Dans le Centre de Contrôle Mageia / Gestion des Logiciels / Configurer la fréquence des mises à jour, assurez-vous que l'option "Rechercher les nouvelles versions par défaut" est sélectionnée.

http://doc.mageia.org/mcc/5/fr/content/mgaapplet-config.html


3. Regardez dans votre dossier d'accueil pour un répertoire caché, /.MgaOnline. S'il existe un

fichier mgaonline dans ce répertoire, alors supprimez ce fichier.


Après un redémarrage, l'icône de mise à niveau bleue doit apparaître lorsque Mageia Online vérifie les mises à jour.



Sinon, vous pouvez lancer le processus de mise à niveau en entrant dans un terminal:

su
mgaapplet-upgrade-helper --new_distro_version=5

Il vous informera de la disponibilité de la nouvelle distribution Mageia 5, configurera les sources des médias Mageia et commencera la migration.

Mise à niveau en ligne, en utilisant urpmi (ligne de commande/CLI)

Cette méthode est utile lorsque la partition root est chiffrée, comme le système démarré est déjà en décryptage de la partition.

Il existe plusieurs façons d'obtenir une interface en ligne de commande (CLI).

La meilleure méthode pour effectuer une mise à niveau est d'utiliser le niveau d'exécution 3, de sorte que le serveur X et l'environnement graphique ne sont pas en cours d'exécution.

Par conséquent, la mise à niveau devrait être plus propre en utilisant le niveau d'exécution 3 qu'à l'aide d'une application de terminal comme moins de programmes sont en cours d'exécution et qui pourraient potentiellement perturber la mise à niveau.

Le niveau d'exécution 3 peut être activée par l'ajout de " 3 " à la ligne de commande du noyau dans le menu grub.lst puis en redémarrant le système afin d'obtenir une invite de connexion.

Il est sage d'exécuter "script upgrade_log.txt " pour capturer les messages de mise à niveau juste au cas où une panne se produirait. Utiliser "Quitter" pour quitter le "script".


Voici les étapes de mise à niveau générale :


Vous pouvez aussi faire la mise à niveau en utilisant urpmi à partir de votre émulateur de terminal.
Voici les étapes générales de mise à niveau :

  • Supprimer toutes les sources existantes des médias sur votre système en exécutant cette commande en tant qu'utilisateur root dans un terminal:
su
urpmi.removemedia -a
  • Ajouter les sources en ligne de Mageia 5 :
    • En utilisant la méthode de LA LISTE DES MIROIRS (ce qui sélectionnera automatiquement un miroir en fonction de votre situation géographique):
    su
    urpmi.addmedia --distrib --mirrorlist 'http://mirrors.mageia.org/api/mageia.5.$ARCH.list'
    (urpmi sait ce qu'il faut substituer à $ARCH)


    • Utiliser un miroir de médias spécifique :
    su
    urpmi.addmedia --distrib <mirror_url>
    Vous pouvez récupérer la variable mirror_url en utilisant l'application web des miroirs Mageia
  • Pour finir, commencer la mise à niveau :
su
urpmi --replacefiles --auto-update --auto
  • Il est préférable d'exécuter la commande ci-dessus deux fois, parce que certains paquetages peuvent être téléchargés sans être installés la première fois.
Notepad.png
À noter !

Il est parfois bon de tester la mise à niveau avant de procéder.
Avec cette commande : urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all --test, tous les paquets sont téléchargés et la mise à niveau est seulement simulée.

Si le résultat est bon, vous pouvez faire la mise à niveau pour de vrai avec la commande urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all

En utilisant le DVD classique de Mageia 5 pour la mise à niveau

Vous pouvez utiliser le DVD classique de Mageia 5 (donc non Live) pour faire une installation propre, mais aussi pour faire une mise à niveau depuis la version Mageia 4. Pour mettre à niveau :

  • Sélectionnez l'option de Mise à jour dans l'installeur (programme d'installation)

Il est recommandé que les dépôts en ligne soient configurés, si possible, au cours de la mise à jour parce que le DVD ne contient qu'une partie de l'ensemble complet des dépôts en ligne de Mageia. Cela est particulièrement important si vous utilisez des paquets 32bits important dans une installation 64bits, car l'iso 64bits ne contiendra que les packages de 64bits, de telle sorte que la mise à niveau risque d'échouer si vous n'ajoutez pas les dépôts en ligne.

Problèmes connus

Vous pouvez consulter la page d'Errata.

Signaler des bugs

Vous pourrez trouver notre bugzilla ici, mais s'il vous plait, consultez les Errata avant de signaler un bug. Si vous n'avez pas encore de compte Mageia, vous pouvez en créer un : https://identity.mageia.org/. Si vous ne savez pas comment rapporter un bug, consultez cette page(en).

Paquetages obsolètes

  • postgresql9.0, postgresql9.1, et postgresql9.2 ont été abandonnés. Mageia 5 fournit postgresql9.3 et postgresql9.4. Si vous utilisez l'un des anciens paquetages sur Mageia 4, assurez-vous de sauvegarder votre base de données avant la mise à niveau, de sorte que vous pouvez les restaurer une fois que votre système a été mis à jour en postgresql9.4.
  • Les paquetages gwibber et couchdb ont été abandonnés, ils n'étaient pas maintenus et inutilisables - le service GNOME peut être un bon remplacement pour gwibber
  • openstack a été abandonné car il n'était pas maintenu et contenait de nombreux problèmes non résolu de sécurité.
  • ruby-rails a été abandonné car il n'était pas maintenu.
  • wings3d a été abandonné car il ne fonctionne pas sous Mageia 5 et les paquetages erlang nécessaires sont manquants.
  • zarafa a été abandonné par manque de retour sur les problèmes sécurité. Voir bug 14993.
  • Les bibliothèques C standard inutilisées ont été abandonnées : musl, klibc, uClibc (uniquement glibc & dietlibc sont maintenant fournies).
  • Django 1.4 a été abandonné, Mageia 5 est livré avec Django 1.8.2, la version support long terme (LTS) mise à disposition pour Python 2 et Python 3.

Pour plus de détails sur les autres paquetages qui ont été abandonnés depuis Mageia 4, consultez les journaux ou les détails du paquetage task-obsolete dans notre dépôt Subversion.