From Mageia wiki
Jump to: navigation, search

Cette page est également disponible dans d'autres langues :

Introduction

Média d'installation disponibles

Mageia a deux types de média (support) d'installation distincts :

  • des images au format ISO pour (graver des) DVD et un CD "Dual-Arch" avec support double architecture pour ce dernier. Ce type d'image utilise l'installateur drakx traditionnel, et
  • des images au format ISO pour (graver des) Live DVD/CD. Ce type d'image (live) peut être utilisé pour se faire une idée ou tester la distribution. Il peut aussi être utilisé pour installer Mageia sur votre disque dur.

Pour plus d'informations, jetez un coup d'oeil à la page installation media (en anglais).

Vous trouverez toujours les informations pour le téléchargement sur la page de téléchargement de Mageia; les téléchargements en direct (via FTP et HTTP) et BitTorrent sont disponibles.

Les dépôts en ligne de Mageia

Les paquets de Mageia existent dans trois dépôts/médias différents, selon la licence utilisée par chaque paquet. Voici un aperçu de ces dépôts :

  • Core : Le dépôt Core (de base) comprend des paquets avec des logiciels libres et open-source, à savoir les paquets autorisés sous licence libre et open-source, l'ensemble des médias Core (de base) sont ajoutés par défaut et les dépôts "Core Release (de base) " et "Core Updates (mises à jour de base)" sont activés par défaut.
  • Nonfree : Le dépôt Nonfree (non-libres) comprend les paquets qui sont gratuits, c'est à dire Mageia peut les redistribuer, mais ils contiennent du logiciel à source fermée (d'où le nom de Nonfree : non-libres); par exemple, ce dépôt comprend les pilotes propriétaires des cartes graphiques nVidia et ATI, des micrologiciels (firmware) pour différentes cartes réseau Wi-Fi, etc. L'ensemble des médias Nonfree (non-libres) "Nonfree Release (non-libres)" et "Nonfree Updates (mises à jour non-libres)" sont configurés mais ne sont pas activés par défaut.
  • Tainted : Le dépôt Tainted (corrompu, contaminé) comprend les paquets sous différentes licences, celles qui sont libres et non libres, mais le principal critère pour placer les paquets dans ce dépôt est qu'ils peuvent enfreindre des brevets et des lois sur le droit d'auteur (copyright) dans certains pays (par exemple les codecs multimédia nécessaires pour lire des fichiers audio/vidéo de différents types, les paquets nécessaires pour lire les DVD vidéo du commerce ... etc); l'ensemble des médias Tainted est configuré, mais NON activé par défaut, c'est à dire qu'il est à consentement préalable, donc vérifiez vos lois locales avant d'utiliser les paquets provenant de ce dépôt. Ce dépôt est uniquement ajouté pour raisons de commodité pour les utilisateurs. Ce dépôt est à Mageia, ce que le dépôt RPM Fusion est à Fedora.

Caractéristiques principales de Mageia 3

Installation

Étape 1

La première étape de l'installeur transmettra automatiquement la bonne adresse à l'étape 2 si elle était avec par exemple

http://foobar.com/mirrors/mageia/3/ à la place de http://foobar.com/mirrors/mageia/3/x86_64 

L'installeur peut maintenant créer une installation sur un système de fichiers btrfs, cependant, pour démarrer correctement, il est nécessaire de créer une partition ext2 d'environ 200 Mo avec un point de montage /boot pendant la phase d'installation à l'étape du partitionnement

Il utilise maintenant kmod pour le chargement des modules.

Un bogue a été fixé dans kmod : l'installeur ne chargeait pas le bon pilote pour certains matériels car kmod ne forçait pas le tri des modules (mga#5833).


Vous pouvez consulter une liste de tous les changements depuis Mageia 2.

Étape 2

  • Matériel
    • Tokenring n'est plus supporté.
    • le support d'une grande quantité de matériel récent.
  • media
    • Il est possible maintenant d'installer les pilotes propriétaires et/ou non libres pendant la phase initiale de l'installation. Il vous est demandé pendant la phase d'installation d'activer ou non les paquetages contenant les pilotes non-free. Vous aurez juste à cocher une case ou non. Placez le curseur de la souris au-dessus des media pour obtenir une description de leur contenu.
    • le média 'nonfree' est présélectionné si la détection de matériel considère que des pilotes non-free sont nécessaires pour votre matériel.
    • En ajoutant des media de mise à jour à la fin de l'installation, tous les media sont maintenant installés vu que des mises à jour peuvent nécessiter des paquetages des sources complètes (le DVD n'en contient qu'un sous-ensemble).
    • L'installeur peut maintenant inscrire un fichier de débogage sur une clé USB au format NTFS, et non plus seulement au format FAT (mga#5685).
    • L'installeur a été mis à jour pour inclure les dernières versions kernel/rpm/perl/pango/x11-server.
  • Stockage
    • bien que 'drakx' s'intègre bien dans la plupart des environnements virtuels, il supporte également l'installation sur des disques paravirtualisés XEN.
    • Le redimensionnement des partitions NTFS fonctionne à nouveau (ce n'était plus le cas depuis le basculement de ntfsprogs à ntfs-3g)
    • l'option 'acl' est maintenant autorisée pour extX & reiserfs
    • la taille minimale pour séparer automatiquement la partition /home est maintenant de 12 Go au lieu de 8 pour un partitionnement simple, ou 10Go au lieu de 7 à 10Go si /usr est séparé (dans le cas de serveurs par exemple)
    • il est maintenant possible de choisir btrfs en mode normal.
  • interface graphique
    • l'interface graphique a été rafraîchie et utilise maintenant le thème Oxygen
    • l'aide a été profondément améliorée
    • la taille des textes de l'aide et des installation de mises à jour est la même que celle de l'installeur
  • le support de xguest (utilisateur invité) a été désactivé
  • groupes de paquetages
    • Un bouton "Dé-sélectionner tout" a été ajouté à l'écran de choix des groupes de paquetages, ce qui facilite la configuration d'une installation minimale.
  • Grub2 peut maintenant être installé à l'étape du résumé. Il peut aussi être installé sur une partition, cependant regardez les errata pour trouver des informations sur l'installation de démarrages multiples. L'intégration dans 'drakboot' est partielle, si vous avez besoin de modifier le menu, consultez /usr/share/doc/grub2/README.Mageia concernant les techniques initiales de grub2, ou utilisez un outil graphique plus complet tel que grub-customizer.
  • améliorations diverses
    • auto install: l'installation de xdm n'est plus interactive
    • Etablit une installation minimum du système avant l'activation des média réseau
    • les erreurs d'installation sont affichées une seule fois à la fin installation au lieu d'arrêter l'installation en affichant une fenêtre surgissante à chaque erreur.

Vous pouvez consulter une liste de tous les changements depuis Mageia 2 (en anglais).

Débogage

Il est maintenant possible de reconstruire les paquets des étapes 1 et 2 avec une option de débogage dans l'optique d'avoir un meilleur environnement pour déboguer l'installeur.

Vous pouvez consulter une liste de tous les changements depuis Mageia 2 (en anglais).

Mode sans échec

Le mode sans échec présélectionnera la version la plus récente de Mageia lorsque plusieurs instances de Mageia sont installées.

Il offre aussi la possibilité de désigner celui à sélectionner.

  • Il refusera de réparer une installation incompatible (par exemple une version 64 bit avec un système de restauration 32 bit)
  • Il détecte mieux les configurations à base de RAID.
  • Il est capable de restaurer des systèmes avec des points de montage SMB.
  • Il inclut un script pour simplifier l'exploration des journaux de rapport de bogues.
  • Le support de KA (clustering) n'est plus embarqué.

Gestion des paquetages

Gestionnaire de paquetages

RPM a été mis à niveau avec la version 4.11.

Urpmi a été reconstruit et nettoyé.

Différents bogues ont été résolus :

  • urpmi utilisait deux fois les paquetages "noarch" lors de l'utilisation de l'option --download-all sur les machines 64 bits parce qu'ils étaient déclarés à la fois dans les dépôts 32 et 64 bits (mga#4867).
  • urpmi ne s'arrête plus en silence avec le code de sortie 0 lorsque :
    • l'installation de paquetages échoue à cause de certains conflits
    • des paquetages sont déselectionnés
    • l'installation échoue pour certains paquetages mais pas tous +
  • urpmi cherche maintenant de nouveau des dépendances de mises à jour dans les média réguliers au lieu de chercher uniquement dans les média de mise à jour (mga#2317)
  • urpmf et urpmq fonctionnent maintenant pour l'utilisateur avec l'option --use-distrib (mga#1225)
  • urpme ne propose plus d'effacer les modules DKMS du noyau courant (mga#5092)
  • gurpmi:
    • gurpmi mettra à jour glib, gtk & perl-{Glib,Gtk2} bindings prioritairement avant de redémarrer les mises à jour (mga#5066)
    • gurpmi fait défiler les messages de débogage et utilise une barre de défilement dans de tels cas (mga#5118)

Différentes améliorations ont été apportées :

  • urpmi a maintenant un support pour --downgrade.
  • urpmi a maintenant un support pour les paquetages différentiels
  • urpmi.addmedia active maintenant les média nonfree/tainted si des paquets de ceux-ci sont installés précédemment
  • (g)urpmi rend compte des paquetages supprimés (par exemple les anciennes versions lors d'une mise à jour). Auparavant, il semblait figé
  • urpmi détecte maintenant les erreurs d'entrée/sortie, de décompression et de scriptlets
  • urpmq sans paramètre ne cherche plus de correspondances floues (fuzzy), vous devez spécifier explicitement le paramètre -y.
  • gurpmi:
    • calque amélioré
    • meilleure information concernant l'utilisation de l'espace disque
    • un résumé des erreurs est affiché à la fin au lieu d'afficher une fenêtre surgissante à chaque erreur
    • les erreurs ne sont pas affichées en mode automatique

+ Liste de tous les changements depuis Mageia 2.

Changements d'API

L'option --repackage a été supprimée (elle ne fonctionnait plus depuis que la version 4.6 de rpm a été introduite en 2009).

Les métadonnées des dépôts peuvent être compressées avec XZ à la place de gzip.

Sécurité

Urpmi signalera maintenant que :

  • un support de données n'a pas de signature ;
  • des paquetages sont non signés dans un support sans signature ;
  • le contrôle des signatures est désactivé pour certains supports.

L'option "download-all" est supportée dans urpmi.cfg et n'est plus uniquement une option de ligne de commande.

Gestionnaire graphique de paquetages

Rpmdrake ne mettait pas correctement en évidence les derniers changements dans les journaux des modifications du paquetage lorsqu'ils utilisaient Epoch.

Les mises à jour étaient parfois mal dé-sélectionnées en cliquant sur "Nouvelles dépendances".

L'option --merge-all-rpmnew est sensiblement plus rapide. Elle considère également tous les fichiers de configurations, y compris ceux en dehors de /etc.

Rpmdrake affiche maintenant une barre de progression globale lors des mises à jour, des installations ou des suppressions des paquetages au lieu d'une simple barre pour chaque opération de rpm.

Vous pouvez consulter une liste des changements depuis Mageia 2 (en anglais).

Outils

Quelques améliorations notables :

  • l'installation de noyaux a été sécurisée.
  • Harddrake installe les paquetages de réseau filaire et sans fil lorsqu'un nouveau périphérique est détecté, ce qui apporte un meilleur support en particulier pour les périphériques Broadcom.
  • le CCM trouve maintenant les serveurs NFS alors qu'il échouait pour certaines configurations de serveur auparavant
  • les bulles de notification fonctionnent maintenant dans net_applet après la résolution d'une erreur de segmentation dans libnotify de GNOME (mga#9102)
  • Autologin fonctionne également maintenant avec lxdm et slim (#3715)

Système de base

noyau

  • Mageia 3 est fournie avec le kernel 3.8.13

systemd

GRUB

  • Mageia 3 est fournie encore avec GRUB par défaut. Mais vous pouvez installer GRUB2 soit pendant la phase d'installation (à l'étape du résumé), soit plus tard en utilisant le CCM -> Démarrage - > Configurer le démarrage du système. Pour tester Grub2 tout en conservant 'grub legacy' référez-vous à /usr/share/doc/grub2/README.Mageia

Note:

Si Grub2 est installé "sur une partition" pendant l'installation, consultez les errata de Mageia 3 pour une aide complémentaire.

Systèmes de fichier

  • OverlayFS est maintenant disponible et utilisé pour la construction des supports Live.

Perl

  • Perl a été mis à niveau vers la version 5.16.3 et tous les paquetages perl ont été reconstruits et mis à jour.

Ruby

  • Ruby a été mis à niveau de 1.9.3, et la plupart des paquetages ont été reconstruits.

journalctl

  • Journalctl est utilisé par défaut maintenant. Vous pouvez encore installer rsyslog si vous voulez des logs dans la console tty12 ou dans syslog/user/access/messages. draklog n'a pas été modifié pour gérer journalctl, ainsi vous aurez besoin de rsyslog pour l'utiliser.

Autres

/usr move

  • /usr move : le but principal est de fournir un moyen facile de monter la plupart des systèmes de fichiers installés en lecture seule pendant une utilisation normale. Ceci permet également de réaliser des instantanés facilement (en combinaison avec btrfs ou avec LVM) ou de les partager sur le réseau.

Paquetages

Compression

Les paquetages sont compressés maintenant en XZ à la place de LZMA.

Débogage plus facile

Par défaut, un niveau minimal de débogage est configuré afin d'augmenter la qualité des rapports d'erreur et permettre un support plus facile pour le profilage et le traçage de l'utilisation de l'espace personnel.

Nous obtiendrons par défaut de meilleurs rapports d'erreur, sans avoir à demander aux utilisateurs d'activer les dépôts "debug" et d'installer des versions spécifiques.

Ce sera également plus facile de faire des choses telles que le profilage large du système, des essais dynamiques de l'espace utilisateur et du "casual debugging".

RPM groups

Nous continuons à reconfigurer les groupes de paquetages.

Environnements graphiques

KDE

  • Configuration d'origine

KDE 4.10.2 est maintenant disponible.

Depuis la version KDE SC 4.7 nous fournissons un paquetage additionnel 'vanilla', pour que l'utilisateur puisse retrouver simplement la configuration d'origine pour le bureau et les applications. Ceci se fait simplement par l'installation de 'vanilla-kde4-config' par rpmdrake ou par urpmi de cette manière :

urpmi vanilla-kde4-config

GNOME

GNOME est également fourni, actuellement en version 3.6.3, 3.6.

LXDE

La version 0.5.5 de LXDE est disponible. LXDE est un environnement de bureau qui se veut léger, rapide et économe.

XFCE

La version 4.10 est fournie. Elle résoud certains problèmes, fixés par l'équipe du projet. Elle est disponible à l'installation en cochant 'Autres environnements' avec l'installeur classique.

Enlightenment

La version e17 de Enlightenment et disponible dans les dépôts "Core".

RazorQt

Mageia 3 comprend RazorQt v. 0.5.2: "Razor-qt est un environnement graphique avancé, facile à utiliser et rapide construit sur les technologies Qt. Il a été conçu pour les utilisateurs qui attendent de la simplicité, de la rapidité et une interface intuitive. Contrairement à la plupart des environnements graphiques, Razor-qt fonctionne très bien avec des machines de faible puissance".

Qt

  • Qt 4.8.4
  • Qt 5
  • QtCreator 2.6.1

Bureautique

Jeux

Steam for linux est maintenant disponible dans les dépôts.

Education

Musique assistée par ordinateur

Kit de connexion Audio et MIDI

  • JACK 1.9.8 (jackit) et qjackctl, son interface graphique (la version 1.9.9 pourra être fournie en mise à jour)
  • lv2 (version 1.2.0) un greffon standard pour les systèmes audio (la version 1.4.0 pourra être fournie en mise à jour)

Enregistreur audio multipiste

  • Ardour3 la version finale est maintenant disponible (en plus de Ardour2) avec une interface lv2

Instruments

  • aeolus un émulateur d'orgue d'église
  • Bristol un émulateur de synthétiseurs "vintage", est disponible avec des entrées de menu pour chaque synthétiseur
  • Linuxsampler 1.0 (un échantillonneur = "sampler") avec Qsampler et gigedit (un éditeur d'échantillons sonores = "samples")
  • Yoshimi un logiciel de synthétiseur, version 0.0.60 (la version 1.0 pourra être fournie en mise à jour)

Séquenceurs

  • Rosegarden 12.04 (la version 13.04 juste publiée pourra être fournie en mise à jour)
  • Qtractor 0.5.6 (la version 0.5.8 juste publiée pourra être fournie en mise à jour)

Éditeurs de partitions

  • Lilypond Lilypond 2.16 (dernière édition stable)
  • Musescore version 1.2 Une interface pour Lilypond (la version 1.3 juste publiée pourra être fournie en mise à jour)
  • Rosegarden est aussi un éditeur de partitions !
  • denemo denemo 0.9.6 (la version 1.0.0 juste publiée pourra être fournie en mise à jour)

Outils de développement

Mise à niveau de Mageia 2

Veuillez également lire les problèmes connus.

La possibilité de mettre à niveau Mageia 2 est maintenant acquise et a été mise au point finement pendant ces derniers mois. Mais comme toujours, il est de bonne disposition de sauvegarder les données importantes avant la mise à niveau et de vous être assuré d'avoir fait toutes les mises à jour de Mageia 2 (en particulier rpm et urpmi). La mise à niveau depuis Mageia 1 ou une autre distribution n'est pas possible.

Il existe plusieurs voies pour mettre à niveau une version de Mageia précédente.

Attention : La mise à niveau par un support Live (CD ou DVD) n'est pas possible, puisque l'image disque Live est copiée directement vers le système cible.

Mise à niveau par Internet

L'applette de notification des mises à jour vous notifiera qu'une nouvelle version de Mageia est disponible et vous demandera si vous souhaitez faire la mise à niveau. Si vous acceptez, la mise à niveau se déroulera sans autre intervention.
Si vous avez désactivé l'applette, ou si elle ne tourne plus de manière automatique pour une raison quelconque, vous pouvez lancer la mise à niveau soit en utilisant l'interface graphique (mgaonline) ou la ligne de commande (urpmi). Les deux méthodes sont détaillées ci-après.


Installez d'abord toutes les mises à jour avant de faire la mise à niveau. À cause du déplacement de certains dossiers système, une nouvelle version de mgaonline est requise pour voir la nouvelle version de mageia et pour vous guider à travers le processus. Vous devez donc mettre à jour mgaonline. Ce nouveau paquet mgaonline installera de lui même le paquet mageia-prepare-upgrade


Mise à niveau en ligne, en utilisant mgaonline (interface graphique/GUI)

Comme écrit ci-dessus, vous devez avoir la dernière version de mgaonline.

Ce paquet vous informera qu'une nouvelle version de Mageia 3 est disponible, et procédera à quelques préparations avant de continuer c'est à dire qu'elle:

  • Installera le paquet mageia-prepare-upgrade
  • Vous demandera de redémarrer et sélectionner le menu "Mageia 3 Upgrade Preparation" à partir de votre gestionnaire d’amorçage.


Si vous ne voyez pas mgaonline qui vous informe qu'il y a une nouvelle version de Mageia, vérifier vos options avec mgaapplet-config

Ou bien

su
mgaapplet-upgrade-helper --new_distro_version=3

Il vous informera de la disponibilité de la nouvelle distribution Mageia 3, configurera les sources des médias Mageia et commencera la migration.

Mise à niveau en ligne, en utilisant urpmi (ligne de commande/CLI)

  • Avant de faire toute modification, vérifiez que vous avez déjà réalisé toutes les mises à jours. Puis installez le paquet mageia-prepare-upgrade.
  • Une fois installé, redémarrez votre PC et sélectionné l'entrée "Mageia 3 Upgrade Preparation" dans votre gestionnaire d'amorcage.
  • Après avoir redémarré et confirmé que le usr/move s'est déroulé normalement (vérifiez avec ls -l / que /bin et /lib etc. sont des lien symboliques) vous pouvez continuer.

Vous pouvez aussi faire la mise à niveau en utilisant urpmi à partir de votre émulateur de terminal préféré.
Voici les étapes générales de mise à niveau :

  • Supprimer toutes les sources existantes des médias sur votre système en exécutant cette commande en tant qu'utilisateur root dans un terminal:
su
urpmi.removemedia -a
  • Ajouter les sources en ligne de Mageia, soit:
    • En utilisant la méthode de LA LISTE DES MIROIRS (qui sélectionnera automatiquement un miroir en fonction de votre situation géographique):
su
urpmi.addmedia --distrib --mirrorlist http://mirrors.mageia.org/api/mageia.3.$ARCH.list

(la variable $ARCH est soit i586 ou x86_64) OU

    • Utiliser un miroir de médias spécifique :
su
urpmi.addmedia --distrib <mirror_url>
Vous pouvez récupérer la variable mirror_url en utilisant l'application web des miroirs Mageia
  • Pour finir, commencer la mise à niveau :
su
urpmi --replacefiles --auto-update --auto
  • Il est préférable d'exécuter la commande ci-dessus deux fois, parce que certains paquetages peuvent être téléchargés sans être installés la première fois.

En utilisant le DVD de Mageia 3 DVD pour la mise à niveau

Vous pouvez utiliser le DVD de Mageia 3 pour faire une installation propre, mais aussi pour faire une mise à niveau depuis les versions immédiatement antérieures. Pour mettre à niveau :

  • Téléchargez l'image ISO depuis la page de téléchargement de Mageia et gravez le sur un DVD, ou installez le sur une clé USB, pour plus de détails sur ce point, jetez un oeil à medias (support) d'installation disponibles
  • Démarrez sur le DVD et sélectionnez "Installer Mageia 3" depuis le chargeur de démarrage dans le menu
  • Sélectionnez l'option de Mise à jour dans l'installeur (programme d'installation)

Il est recommandé que les dépôts en ligne soient configurés, si possible, au cours de la mise à jour parce que le DVD ne contient qu'une partie de l'ensemble complet des dépôts en ligne de Mageia.
Au premier redémarrage, utilisez la ligne de commande 'urpmi --auto-update' pour vous assurer que tous les paquets ont été mis à jour.

Problèmes connus

Voir les pages Errata en anglais ou en français

Rapporter des bogues

Vous pouvez trouver notre bugzilla ici, mais lisez la page d'errata citée juste précédemment avant de faire un rapport de bogue (en anglais). Si vous n'avez pas de compte sur mageia.org, vous pouvez en créer un préalablement à https://identity.mageia.org/ Si vous ne connaissez pas la procédure, lisez d'abord how to report a bug. Vous pouvez aussi en discuter au préalable sur le forum www.mageialinux-online.org, mais ce n'est pas un outil des développeurs de Mageia.