From Mageia wiki
Jump to: navigation, search
Drakconf multiflag.png
Autres langues

Deutsch ; English ; Español ; Français


Contents

Mageia 7

Notez que nous continuons d’ajouter des problèmes de la liste des bogues dans notre Bugzilla qui nécessitent encore une entrée d’errata pour Mageia 7


Amorçage

Il a été constaté que sur certains matériels, le système s’arrêtait après le choix de la ligne d’amorçage dans Grub, avec un rectangle noir inséré dans le fond d’écran de Grub. La cause suspectée est le microcode Intel en lien avec le BIOS, le microcode étant chargé pour faire fonctionner le microprocesseur Intel i7 de dernière génération. Les modèles ASUS UX333, UX433 et UX533 sont identifiés comme présentant ce problème. Un moyen de contournement est d’ajouter dis_ucode_ldr sur la ligne d’amorçage du noyau dans Grub. Mi-juin 2019, des mises à jour de BIOS permettent de résoudre le problème. Voir mga#24979.

LVM et/ou LUKS avec des anciens udisks

Avant de mettre à jour un système utilisant LVM et/ou LUKS depuis mga6, udisks doit être désinstallé manuellement. Parce que si udisks est installé au démarrage de Mageia 7, il attendra jusqu'à ce qu'un shell de débogage apparaisse. Si cela se produit, dans le shell, appuyez sur Ctrl-D et il démarrera normalement et vous pourrez effectuer la désinstallation. Consultez mga#24949.

GRUB ne réussit pas à démarrer avec le système de fichiers JFS

Si vous utilisez la version précédente de GRUB et le système de fichiers JFS, vous devez passer à GRUB2 avant de mettre à niveau vers Mageia 7, voir mga#25009.

3 formes rectangulaires avec point d’interrogation lors du démarrage

Après avoir sélectionné pour démarrer Mageia dans le menu grub2, le démarrage présente un écran gris avec trois formes rectangulaires avec des points d’interrogation dans celles-ci. Le système démarre normalement et passe à l’écran de connexion standard ou à la connexion automatique selon la configuration. Cela se produit si vous utilisez le pilote nvidia340 (et très probablement, tout autre pilote qui ne prend pas en charge la gestion des modes d’affichage par le noyau). Bug mga#19642 comment 36 contient des solutions de contournement possibles.

Médias Live

GNOME

1) par défaut GNOME utilise le serveur d’affichage Wayland. Wayland n’est pas encore complètement mature, et peut ne pas fonctionner correctement sur certains matériels. Normalement GNOME devrait automatiquement basculer sur le serveur d’affichage X.org si Wayland ne démarre pas, mais dans certains cas, cela ne se produit pas. Si le bureau GNOME ne réussit pas à démarrer après avoir terminé la sélection de votre langue principale et de votre pays, ou si vous rencontrez des problèmes d’affichage, vous pouvez essayer de forcer GNOME à utiliser le serveur d’affichage X.org en ajoutant nowayland dans les options de démarrage dans le menu initial d’amorçage (F6 pour l’amorçage classique, « e » si vous utilisez l’amorçage UEFI).

2) Par défaut, le service NetworkManager est activé à la place de l’ancien service de gestion de réseau draknetcenter. L’aspect positif, est que l’applet NetworkManager intégré au bureau GNOME fonctionne ; l’aspect négatif, est que la tentative de configuration de votre connexion réseau via le MCC ne fonctionnera pas. Utilisez le menu déroulant accessible depuis le coin supérieur droit du bureau GNOME pour effectuer toute configuration du réseau. Pour les connexions filaires, le réseau est généralement configuré automatiquement et vous n’avez pas besoin de faire quoi que ce soit. Pour les réseaux sans fil, vous aurez besoin de sélectionner un point d’accès et, s’il est protégé par un mot de passe, de saisir celui-ci.

Cartes graphiques qui ne fonctionnent pas

Certaines cartes graphiques ne fonctionnent pas correctement lorsque vous utilisez le fichier xorg.conf qui est créé par harddrake lors du démarrage du système Live. Si vous n’avez pas d’affichage graphique à la fin du cycle de démarrage, essayez d’ajouter noxorgconf dans les options de démarrage dans le menu d’amorçage initial (e).

Certaines cartes graphiques NVIDIA ne fonctionnent pas du tout avec le pilote vidéo libre (nouveau). Dans ce cas, essayez de remplacer xdriver=free par xdriver=modesetting dans les options d’amorçage du premier menu, ou bien essayez d’utiliser le pilote non-libre (propriétaire) en le sélectionnant directement dans le menu de démarrage.

Avec Intel 810 – UHD Graphics 620, KDE Plasma, GNOME, et plusieurs autres environnements de bureau affichent un bureau/barre des tâches vide. L’environnement de bureau Xfce fonctionne parfaitement. Voir mga#25022 pour plus de détails.

Si votre portable équipé de carte graphique hybride ne démarre pas, essayer d'éditer la ligne de commande comme décrit ci-dessus, mais en changeant xdriver=free par xdriver=intel. Ceci va forcer le système à utiliser la puce graphique Intel qui est en général celle connectée électriquement à l'écran. Une autre option peut fonctionner : garder free et ajouter noxorgconf à la fin de la ligne. Travail en cours, voir mga#25181

Cartes wifi non opérationnelles

Certaines cartes wifis Broadcom sont connues pour poser des problèmes, parce qu’elles ne fonctionnent qu’avec leur pilote propriétaire qui, pour des questions de licence, peut ne pas avoir été pré-construit sur les images ISOs et doit être chargé au démarrage. Une fois que Mageia est installé, vous pouvez configurer la connexion Wi-Fi et redémarrer.


Conserver un chargeur d’amorçage tiers

Si, durant l’installation à partir d’un média autonome, vous souhaitez conserver votre chargeur d’amorçage existant, alors continuez, lorsque vous arrivez à l’écran concernant le chargeur d’amorçage, vers l’écran suivant, intitulé Mageia Live, où vous verrez un bouton Avancé en dessous de l’option « vérifier la présence d’un autre OS ».

Dans cette section Avancé, il y a une case « ne pas modifier l’ESP ou la MBR ». Cocher cette case empêchera la modification de votre chargeur d’amorçage actuel. Vous devrez alors ajouter vous-même Mageia à vos options d’amorçage. Voir aussi Notre manuel d’installation de Mageia 7 à partir d’un support autonome (live).

Médias d’installation classique

Contourner les firmwares UEFI bogués

Certains rapports de bogues indiquent qu’un retour aux paramètres UEFI par défaut peut résoudre certains problèmes, tandis que d’autres comme le Lenovo Yoga 720 nécessitaient certaines astuces : bizarrement, après avoir démarré une fois en mode Legacy, être revenu en mode UEFI avec les paramètres par défaut, puis passer une nouvelle fois du mode Legacy au mode UEFI en désactivant le démarrage sécurisé (secure boot), les ISO Live et d’installation classique fonctionnent. Très sembable à cette expérience.


Conserver un chargeur d’amorçage tiers

Si pendant l’installation de Mageia 7 vous souhaitez éviter d’écraser le MBR (PC-BIOS) ou de changer l’option par défaut dans le nvram UEFI, alors à l’écran Résumé vous devez entrer dans la section Bootloader et ensuite passer à l’écran SUIVANT intitulé 'BOOTLOADER CONFIGURATION' où il existe un bouton Avancé.

Dans cette section Avancé, il y a une case « ne pas modifier l’ESP ou la MBR ». Cocher cette case empêchera la modification de votre chargeur d’amorçage. Vous devrez alors ajouter vous-même Mageia à vos options d’amorçage. Voir aussi notre manuel d’installation de Mageia 7

Warning.png
Attention !
Si vous choisissez cette option, ajouter une entrée Mageia dans le chargeur d’amorçage de Windows par Easybcd ne fonctionne pas, car Grub2 n’est installé dans aucune de vos partitions Linux.


Problèmes de mise à niveau

Considérations générales

  • Assurez-vous que votre système Mageia 6 soit à jour.
  • Si vous le pouvez, sauvegardez-le par exemple avec Partclone ou Clonezilla afin de pouvoir le restaurer si nécessaire.
  • Utilisez l’image d’installation classique adaptée à votre architecture.

Mise à niveau d'un invité Virtualbox

Selon le moment où un invité VirtualBox a été créé avec Mageia 6, nokmsboot sera présent comme entrée dans les options de démarrage du noyau ou non. Si c’est le cas, une mise à jour de Mageia 6 vers Mageia 7 échouera et ne redémarrera pas correctement. Pour de meilleurs résultats, l’option de démarrage nokmsboot doit être supprimée avant de commencer la mise à niveau. Le moyen le plus simple est de démarrer le système invité avant la mise à niveau, d’exécuter le centre de contrôle Mageia à l’intérieur du système invité, de choisir « Démarrage », puis de configurer le démarrage du système. L’écran suivant contient les options de démarrage du noyau. Si nokmsboot est présent, supprimez simplement l’entrée, et cliquez sur « Terminer ». Une alternative est de le supprimer lors de la phase de la mise à niveau « après l’installation ». « Paramétrer le système d’amorçage » est l’une des choses qui peuvent être configurées. Le processus est le même que si vous aviez utilisé le Centre de contrôle Mageia. Enfin, si vous avez manqué tout cela et que votre invité mis à niveau ne démarre pas, redémarrez celui-ci. Lorsque le menu grub2 apparaît, appuyez sur e de votre clavier. Ceci affichera un écran en mode texte qui peut être modifié temporairement, pour ce démarrage. Cherchez la ligne qui commence par « linux16 ». Utilisez les touches fléchées de votre clavier pour aller à cette ligne et vous déplacer le long de celle-ci et effacez nokmsboot à l’aide de la touche Suppr. Faites attention à ne pas supprimer ou ajouter quoi que ce soit d’autre. Une fois terminé, appuyez sur Ctrlx et le démarrage devrait être réussi. Une fois dans le PC hôte, utilisez le MCC comme décrit ci-dessus pour rendre le changement permanent.

Conseils pour les mises à niveau complexes

Les mises à jour importantes ou complexes peuvent échouer avec le message « transactions failed » avant la fin, notamment en raison de conflits de paquets ou de dépendances manquantes. Ceci est dû en partie à la procédure de mise à niveau en tant que transactions groupées qui dépendent des transactions ultérieures ; et aussi au fait que la plupart des paquetages de mise à niveau existent sur le média de mise à niveau, les autres dans le média en ligne. Les notes suivantes devraient vous aider grandement. Ils sont basés sur une mise à jour de Mageia 5 avec plus de 4600 paquets. Consultez d'abord « points généraux » ci-dessus.

  • Exécutez la mise à niveau en utilisant Mageia-7-[arch]-DVD.iso
  • Ajouter des médias supplémentaires (ftp, http, autre)
  • Un conflit apparaît lorsqu’on choisit média supplémentaire

N’AJOUTEZ AUCUN média, laissez la valeur « Aucun ».

  • Tant qu’aucun des RPMs en conflit N’EST inclus dans l’iso, la mise à niveau est réussie.

Après le redémarrage de Mga7, l’utilisateur devra toujours installer tous les rpms ignorés pendant la mise à niveau.

  • Ajoutez les mirroirs Mga7 (n’oubliez pas d’ajouter les miroirs 32-bit si vous les avez aussi activés dans l’installation de Mageia 6 64-bit)
  • Exécutez urpmi --auto-select et à o/n sélectionnez n
  • Notez le nombre de rpm nécessaires qu’il fallait installer.
  • Exécutez urpmi --auto-select --split-length (notez le nombre de rpms)
  • Tous les rpms doivent être installés et le système est entièrement mis à jour

LVM et/ou LUKS avec udisks ancienne version

Avant la mise à niveau d'un système qui utilise LVM et/ou LUKS, udisks doit être désinstallé manuellement. Si udisks reste installé lorsque Mageia 7 démarre, le système va passer un délai et vous laisser avec une console de débogage. Si cela se produit, arrivé dans la console, appuyer Ctrl-D pour démarrer normalement et réaliser la désinstallation. Voir mga#24949.

GRUB Legacy ne démarre pas avec un système de fichiers JFS

Si vous utiliser GRUB legacy et le système de fichiers JFS, vous devez d'abord installer Grub2 avant la mise à niveau vers Mageia 7. Voir mga#25009; ceci est supposé être réparé avec grub-0.97-48.1.mga7, donc, à condition de mettre en service les média de mise à jour avec une connexion Internet pendant la mise à jour, il ne devrait pas y avoir de problème.

Changement de numérotation pour les périphériques MMC

Par défaut, Mageia utilise les identifiants UUID pour les périphériques. Cependant, si vous avez utilisé directement les noms de périphériques manuellement dans /etc/fstab, vous devrez changer /dev/mmcblk0 par /dev/mmcblk1. Ceci est le cas depuis le noyau Linux 4.14.

gdb-doc

A cause d'une erreur dans un script, gdb-doc de Mageia 6 ne se désinstalle pas pendant la mise à niveau. Pour éviter un échec de la mise à niveau, il faut forcer au préalable la désinstallation de gdb-doc-7.12-16.mga6.noarch ou gdb-doc-7.12-16.1.mga6.noarch avec la commande:

rpm -e --noscripts gdb-doc-7.12-16.mga6

ou

rpm -e --noscripts gdb-doc-7.12-16.1.mga6

Voir mga#25462.

Problèmes liés au logiciel

Applications Plasma

Thème d’apparence de l’espace de travail « Oxygen »

Sachez que le thème Oxygène Plasma peut présenter un risque de fuite de mémoire lorsqu’il est utilisé avec certaines cartes graphiques ou pilotes matériels Intel. Alors que la cause exacte est toujours en cours de recherche, lorsque le problème apparaît, il consomme toute la mémoire disponible, ce qui entraîne un ralentissement des performances au fur et à mesure que le swap se remplit, suivi par l’élimination des processus hors mémoire dans un ordre aléatoire. La mise à mort aléatoire de processus peut entraîner corruption de fichiers, en fonction de ce qui a été écrit quand le processus a été tué. Jusqu’à ce que la cause exacte soit identifiée et corrigée, le problème peut être évité en gardant le thème Breeze par défaut sélectionné, au lieu de le changer en oxygen.

Applications Cinnamon

Bureau Cinnamon

Cinnamon nécessite que *cinnamon-screensaver* soit ajouté manuellement après l’installation. Choisissez un autre bureau lors de la connexion (ex : IceWM-session), configurez le média en ligne et ajoutez le package *cinnamon-screensaver*. Déconnectez-vous, passez sur l’environement *Cinnamon* et connectez-vous.


Applications GNOME

GNOME sur wayland et su -

Certaines commandes drak précédemment invoquées depuis un terminal en tant que root « su - » n’affiche plus l’interface graphique, mais une interface ncurses. Si cela se produit, quittez l’interface ncurses, quittez le terminal qui est connecté en root et se connecter comme simple utilisateur dans le terminal pour demander la commande drak. Une fenêtre s’affiche pour demander le mot de passe root et après avoir saisi le mot de passe correct, l’interface graphique attendue s’affiche.

Récupération des données de l'application Evolution après une mise à niveau

Le format de fichier d’Evolution est passé de 2.32 à 3.x. Dans les deux cas, les données étaient stockées dans ~/.local/share/evolution/mail/local/ selon les specifications du répertoire de base XDG. Dans ce répertoire de données, le format et l’arborescence ont changé.

Cet article du forum linuxmint explique de quelle manière récupérer vos données.

Notepad.png
À noter !
Les dépôts officiels n’ont pas l’application mb2md, si vous voulez essayer d’utiliser mb2md vous devez l’installer depuis les dépôts du BlogDrake en tant que root


Konsole.png
[root@computer ~]# urpmi --force http://ftp.blogdrake.net/mageia/mageia7/free/noarch/mb2md-3.20-1bdk.mga7.noarch.rpm
[root@computer ~]# _


Applications Xfce

Déchirure de l’écran lors de l’ouverture de session

Il a été constaté que sur du matériel ancien, il y a des déchirures d’écran après avoir entré votre nom d’utilisateur et votre mot de passe dans la fenêtre de connexion et avant que le bureau soit entièrement affiché. Consultez Mageia Bugzilla

Si vous êtes concerné, choisissez un pilote vidéo libre après vous être connecté.

IceWM

Les fenêtres survivent à la fermeture

Avec un matériel spécifique, la fenêtre de fermeture de l’application ne disparaît pas, bien que l’application soit vraiment fermée. Cela ne se produit pas lors d’une ouverture de « session IceWM ». Consultez mga#23595

Netflix et d’autres sites qui nécessitent un plugin widevine ne fonctionnent pas avec Chromium

Widevine, un plugin de navigateur permettant la lecture de vidéos protégées par DRM.

Notepad.png
Please note!
  • Assurez-vous de mettre à jour le navigateur Chromium, Widevine ne s’installera pas correctement dans le navigateur chromium dans la version fournie d'origine avec les images ISOs de Mageia 7 et 7,1.


Voir mga#24835 pour davantage de détails.


NFS serveur

La dernière version de nfs-utils 2.3.4 apporte des changements mineurs dans la gestion de la configuration.

Tout d’abord, l’analyse du fichier /etc/export semble être plus rigoureuse, et l’utilisation de l’astérisque, autrement dit (192.168.0.0.*), au lieu de la notation CIDR c.a.d. (192.168.0.0/24), n’est plus supportée. Vous pouvez envisager de créer un fichier dans le répertoire /etc/exports.d et de placer uniquement vos modifications dans un fichier sous le nom de votre choix qui se termine par.exports.
Voir man exports.

Deuxièmement, l’utilisation de /etc/sysconfig/nfs pour définir les paramètres de ligne de commande pour divers utilitaires NFS n’est plus supportée, au profit du fichier de configuration /etc/nfs.conf. Un script (/usr/libexec/nfs-utils/nfsconvert.sh) est disponible pour la conversion, et le service systemd nfs-convert, qui est une dépendance des autres services nfs, devrait automatiquement l’exécuter si nécessaire.

Serveur Bind

Changement de configuration

Depuis bind 9.11.5P1-2mga7, les fichiers nécessaires pour exécuter bind en chroot sont maintenant embarqués dans des sous-paquets distincts :

  • bind-chroot pour bind standard
  • bind-sdb-chroot pour bind avec support SDB

Les unités de systemd suivent la même logique :

  • le service bind lance bind
  • le service bind-sdb lance bind avec le support SDB
  • le service bind-chroot lance bind en chroot
  • le service bind-sdb-chroot lance bind avec le support SDB en chroot

Autres problèmes

À cause du transfert de certains utilitaires entre bind et bind-utils, une transaction d’installation qui essaie de mettre à jour uniquement l’un de ces paquets échouera dû à un conflit de fichiers.

La clé de zone racine publique qui est nécessaire pour la validation DNSSEC est absente du paquet.

Les deux problèmes devraient être résolus par des mises à jour en attente de validation.

Installation de Steam

Comme Steam a besoin de bibliothèques 32 bits et que les dépôts 32 bits ne sont plus activés par défaut, il est nécessaire d’activer les dépôts 32 bits (Core Release et Updates) pour l’installation de Steam. Le signe que les dépôts ne sont pas activés est que l’installation ne trouve pas certaines bibliothèques.

PMB

PhpMyBibli n'est pas encore compatible avec php 7 qui est livré avec Mageia 7, et il ne fonctionne donc plus. La mise-à-jour de PMB est en cours upstream, nous la packagerons dès qu'elle sera disponible.